Clap de fin pour le marché

0
894

Depuis le 18 septembre, les commerçants ont décidé unilatéralement de ne plus assurer le marché. Cet arrêt laisse un goût amer à l’équipe municipale, qui s’était investie et avait misé sur une fréquentation régulière. Aurélie Richard, maire adjointe, revient sur les péripéties de ce marché.

Durant plusieurs années, le marché avait lieu le vendredi soir, sur un trottoir de la place du commerce. Peu à peu, manquant de stands, il était moins attrayant. C’est pourquoi la nouvelle équipe municipale avait décidé d’offrir aux Dagnards un marché attractif digne de ce nom chaque samedi matin. L’adjointe au maire en charge du dossier, Aurélie Richard, explique : “On a fait venir des commerçants dans le cadre du concept Picorez dans l’Ain. Le 9 janvier dernier, le coup d’envoi avait généré une très bonne fréquentation”. En plus des stands traditionnels, on trouvait des confitures, un viticulteur, des vêtements et accessoires…
Mais en avril, la suppression sur les marchés des produits non essentiels a eu pour conséquence la disparition des stands de mode qui, après, ne sont pas revenus… De même certains vendeurs ne revenaient qu’un samedi sur deux. “Les commerçants se plaignaient du manque d’acheteurs, il y avait beaucoup de curieux, mais qui n’achetaient pas. La tranche d’âge des 30 à 50 ans était très peu représentée” résume Aurélie Richard, qui voit à cette désaffection plusieurs raisons : “Peut-être les départs en week-end, ou bien les achats sur Lyon de ceux qui y travaillent…” Toujours est-il que les Dagnards semblaient bouder leur marché, pourtant installé au sec et à l’abri du vent, sous la halle Didier. L’élue ajoute : “On a beaucoup discuté avec le primeur et le fromager qui nous ont dit que le lieu était peu visible, on a donc accepté de le transporter place des Tilleuls devant le groupe scolaire”. Chaque samedi, un élu ouvrait le marché et plusieurs venaient au cours de la matinée. Mais mois après mois, de moins en moins de commerçants exposaient et de moins de clients sont venus… jusqu’au 18 septembre où personne aucun forain ne s’est présenté ! “Ils n’ont même pas répondu au téléphone ! Ils ont ensuite envoyé un mail […] On était complètement abasourdis !” Cette défection laisse un goût amer aux élus, qui croyaient à ce projet. “Nous sommes vraiment déçus que tant d’efforts aient abouti à ça ! Sans même avoir eu la politesse de nous prévenir. Dagneux n’a plus de marché”.

R.P.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here