Artilab : Quel avenir pour l’association?

    0
    111

    Artilab doit quitter en février 2022 son local, suite à la fin du bail avec la 3CM. L’assemblée générale a évoqué les divers scénarios et plusieurs pistes pour pérenniser l’avenir de l’association.

    Créée en mai 2017, Artilab a d’abord été hébergée par la MJC, avant d’intégrer en février 2019 un local de la pépinière d’entreprises de la 3CM, avec un bail de trois ans. Ce bail arrivera à échéance en février 2022, entraînant, de facto, le départ des ébénistes Sylvestre et Rousselot. L’avenir de l’association pose donc problème. Au début de l’assemblée générale, Amara Boudib, le président, et Bertrand Schmidt, l’actuel trésorier, ont évoqué les réalisations positives du fablab durant les deux ans passés. Tout en soulignant, qu’à la suite de la crise sanitaire et des confinements, il y avait eu une raréfaction des adhérents. “C’est donc un moment charnière”. Plusieurs projets sont à porter à l’actif d’Artilab : le partenariat avec le collège Émile Cizain pour la réalisation de 300 boules de Noël pour une action caritative, un contrat avec le Grand Parc pour la réalisation de porte-clefs et de dessous de verre, un partenariat avec la soupe aux cailloux, et le projet Enable pour la réalisation d’une main artificielle en test avec l’imprimante laser 3D. Ce dernier test permettra éventuellement à terme d’obtenir un vrai partenariat. Enfin, Artilab est en phase de développement pour des attache-vélos. Sans compter bien sûr toutes les réparathons d’avril à juin 2021.
    Enfin l’association a beaucoup investi sur l’achat de gros matériel et d’outillage qui sont venus en soutien aux projets.


    Comme le soulignent les représentants de l’association, beaucoup de points positifs existent, mais il faut aussi des membres actifs plus nombreux pour être présents régulièrement et porter des projets. L’association est en positif au niveau du bilan financier avec 5.121 euros de réserve, auxquels s’ajoute l’énorme capital représenté par le matériel. Mais le loyer progressif, qui s’élève actuellement à 700 euros par mois, est trop élevé. Il faut donc prévoir l’avenir. Amara Boudib précise : “Trois scénarios sont possibles : un nouveau groupe d’adhérents actifs représente l’association, ou l’association est en sommeil en attente de jours meilleurs, ou Artilab est liquidée”. Suite à un débat animé, plusieurs pistes ont été évoquées, sachant que la priorité est de trouver un local de 150 m2. Un partenariat possible avec des entreprises est évoqué. Mais, pour Amara Boudib, “Artilab ne doit pas être dilué, il doit conserver sa spécificité”. Jacky Bernard a proposé un partenariat actif avec la recyclerie, qui pourrait mettre à disposition deux garages, et Artilab aiderait aux réparations (de meubles en particulier) et à la création de pièces manquantes. En sachant que les valeurs de la recyclerie sont en adéquation avec celles d’Artilab “qui est un fablab artisanal, avec du bénévolat et des valeurs d’échanges et de solidarité”. Tout cela demande donc à être étudié.
    En tout cas, l’AG a permis un renouvellement du bureau avec l’apport de sang neuf et un nouveau bureau a été élu. La conclusion revient à Amara Boudib : “J’ai été élevé dans des valeurs de partage et même si les nombreuses heures que j’ai données à Artilab n’avaient servi qu’à aider une seule personne, ça aurait quand même valu la peine !”


    R.P
    .


    Nouveau bureau : Président : Amara Boudib ; vice-président : Jean Michel Halet, trésorière : Chantal Roland, secrétaire : Marjolaine Grangeon. Membres actifs : Bertrand Schmidt, Marie Astrid Gallet et Jacky Bernard.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here