Com.Com. Miribel et le Plateau : Le calme est revenu après la tempête estivale

0
132

Après les violentes charges au sein du bureau exécutif du mois de juillet, les élus de la CCMP se sont remis au travail et ont abordé des sujets de fond lors de leur dernière réunion.

L’été avait débuté par un coup de colère extrêmement violent entre les élus de la communauté de communes de Miribel et du Plateau. Le 13 juillet dernier, le conseil communautaire était réuni pour délibérer sur l’extension du bureau, mais aussi sur la diminution des indemnités de deux vice-présidents, Xavier Deloche et Pierre Goubet. Mais la réunion a très vite tourné au pugilat verbal, devant un public venu nombreux, sans qu’au final cette redistribution des indemnités et du rôle de chacun ne soit actée. Mardi dernier, le conseil communautaire était à nouveau réuni, dans une ambiance apaisée et conforme à ce qui présidait auparavant sur le territoire. Que s’est-il passé entre-temps ? D’abord, chacun a pris ses vacances. Puis des rencontres, des échanges, ont eu lieu, entre élus, formels ou moins formels. Chacun a pu s’épancher sur la situation, mettre les points sur les i, loin de la place publique, pour au final remettre l’intérêt du territoire au centre des discussions. Ainsi, Caroline Terrier a lu une déclaration en préambule de la réunion du 21 septembre, dont voici un extrait : “Garante de l’intérêt communautaire, j’ai donc proposé au bureau une nouvelle gouvernance et un travail plus horizontal, plus en profondeur sur nos dossiers. Chaque commune a bien sûr toute sa place dans cette organisation et depuis trois semaines, je crois pouvoir dire que nous tentons de renouer les fils de la confiance, indispensables pour pouvoir mener à bien notre projet de territoire et faire aboutir les projets d’investissement ambitieux que nous portons tous ensemble” décrit celle qui souhaite “faire [des] différences une force et une énergie pour le devenir du territoire.
Par la suite, le conseil communautaire s’est déroulé dans une ambiance particulièrement cordiale, avec des sujets de fonds abordés et des votes quasiment unanimes. Deux sujets ont fait exception : l’approbation des deux derniers comptes rendus considérés comme inexacts ou trop succincts par la Tramoyenne Brigitte Fillion et le Miribélan Laurent Tronche. Laurent Tronche, avec le pouvoir d’Anne-Christine Dubost, s’abstiendra également sur l’approbation du Plan Local de l’Habitat, notamment car il estime que le diagnostic de départ est erroné. Ce document définit la politique communautaire de 2020 à 2026 en matière de logements, tant en quantité qu’en typologie, notamment pour le social. Il apporte des outils et des financements pour la réalisation d’études sur les besoins, les risques naturels, l’amélioration des performances énergétiques, propose aussi la construction d’un dispositif pour l’accueil des femmes victimes de violences… Tous les autres élus l’ont approuvé.
Une demande de subvention pour la charte agricole et le projet alimentaire territorial, le règlement du réseau de lecture publique, les modifications statutaires du syndicat d’eau potable Bresse Saône Dombes et la convention CCMP/Métropole pour l’assainissement de Miribel et Neyron ont été adoptés à l’unanimité.


C.B.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here