Démolition de l’ancienne mairie : la rue de la Gare se transforme

0
954
Les batiments de deux étages accueilleront 43 logements, un commerce, une salle polyvalente pour le périscolaire et les écoles ainsi que le centre social le Trait d’Union (crédit : Capelli)

Les délais de recours du permis de construire sont purgés : d’ici deux ans, un bâtiment comprenant des logements, le centre social et une salle polyvalente à destination des écoliers verra le jour dans la rue de la Gare.

C’est un vaste projet qui s’apprête à sortir de terre sur la rue de la Gare : la commune a décidé de se séparer de trois de ses propriétés de la rue de la Gare et du cours Condé pour les revendre à un aménageur. Ceci pour répondre à un objectif : améliorer le service public, l’offre de logements et de commerces. Concrètement, quatre immeubles de deux étages verront le jour sur trois tènements appartenant actuellement à la commune autour de La Poste, à savoir le bâtiment accueillant le Trait d’Union, l’actuel parking provisoire et une maison. Ceux-ci accueilleront 43 logements, une salle polyvalente pour les écoles, avec un accès direct vers Saint-Exupéry, et le centre social au premier étage. “Un projet global qui s’intègre dans la requalification du quartier gare” résume le maire de Montluel, Romain Daubié. Outre le service public et les 183m2 réservés au commerce, celui-ci défend aussi la création des logements au cœur de la ville : “Il s’agira de logements modernes, avec de jolies terrasses, qui permettront aux Montluistes qui le souhaitent de rester au cœur de la ville.” 17 T2, 18 T3 et 8 T4 seront proposés à la vente, dont onze en location-accession. “L’accession sociale permet d’aider toute une portion de la population qui ne peut pas accéder à la propriété au vu des prix actuellement, notamment des couples avec deux salaires, des familles monoparentales… Il y a une grosse demande pour accéder à la propriété, mais beaucoup n’y arrivent pas.”

Démolition de l’ancienne mairie :
“Nous ne voulions pas mettre un million d’euros pour rénover”


Pour en arriver là, il faudra d’abord démolir un bâtiment central de la ville, à savoir l’ancienne mairie, qui date de l’entre-deux-guerres et qui abrite le centre social. “Nous sommes partis d’un double constat sur le fonctionnement de l’école Saint Exupéry et du Trait d’Union” explique Romain Daubié. “À l’origine, la salle polyvalente de l’école servait pour le périscolaire le matin et le soir, la cantine à midi et de salle de sport. Plus globalement, les écoles de Montluel (privée comprise, ndlr) manquent de salles pour le sport quand il pleut ou quand il fait froid.” […] “Le Trait d’Union est lui aux normes d’accessibilité, mais il faut bien reconnaître que ce n’est pas le meilleur des batiments pour l’accès des personnes à mobilité réduite. Il n’est pas pratique pour les gens qui travaillent et pour les usagers. C’est aussi une passoire thermique. Nous ne voulions pas mettre un million d’euros pour rénover ce bâtiment, c’est le budget d’investissement d’une année pour la commune. Nous avons donc regardé comment faire un nouveau bâtiment.
Trois opérateurs ont été consultés pour réaliser le projet, qui occupe une surface de 3.766m2. C’est le groupe Capelli qui a été préféré. Le permis de construire définitif est validé, il est purgé de tout recours. Le projet est présenté au conseil municipal ce mercredi 29 septembre. La désaffectation et le déclassement des parcelles concernées devraient être votés, ainsi que des demandes de subventions en vue de l’acquisition du futur bâtiment comprenant le centre social et la salle polyvalente. Avec la vente des terrains au promoteur, cette opération devrait être blanche pour les finances de la commune. L’acte juridique de cession devrait être effectif en fin d’année, pour un démarrage des travaux espéré début 2023 et un chantier d’une durée de dix-huit mois. D’ici là, le parking provisoire sera déplacé sur un terrain communal situé de l’autre coté de la rue de la Gare, vers la rue des Peupliers.
Avec ce programme, débute une évolution amorcée depuis plusieurs années sur le secteur du quartier gare de Montluel, fléché pour accueillir une mixité de logements, de commerces et de services. Ce secteur restant encore l’un des plus résidentiels de l’hyper-centre, avec de grandes propriétés ayant vocation à se densifier.

C.B.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here