Cinq voitures incendiées en quelques minutes à Meximieux

0
383

Après un premier départ de feu vers l’école du Ménel, un second était constaté dans le quartier des Murgères, à Meximieux.

Le quartier des Murgères à Meximieux est encore sous tension après le week-end passé. Durant la nuit du 25 au 26 septembre, peu après minuit et demi, plusieurs voitures stationnées sur le parking de la résidence de la Semcoda s’embrasent. Les pompiers mettront une vingtaine de minutes à arriver. Ils sont déjà pris sur une autre intervention, vers l’école du Menel, où un 3008 est lui aussi en feu. Au final, cinq véhicules ont été entièrement calcinés – quatre aux Murgères et celui du Ménel – et un est endommagé. La piste criminelle ne fait aucun doute, tout comme le lien entre les faits, séparés de quelques minutes. Deux individus auraient été vus en train de prendre la fuite. L’enquête est confiée à la gendarmerie de Meximieux.
Dans le quartier des Murgères règne un sentiment d’exaspération. En juillet 2020, quatre voitures avaient déjà été détruites par les flammes. L’une des victimes a d’ailleurs perdu deux véhicules à usage professionnel et sa voiture personnelle au cours de ces feux. Les riverains mettent aussi en cause la Semcoda, dénonçant un éclairage inopérant et offrant une obscurité propice aux dégradations, le manque d’entretien des arbres, mais aussi la présence de squatters au pied des immeubles. Contacté, le bailleur social explique avoir mandaté une entreprise pour réparer l’éclairage au cours de ces prochains jours, suite aux incendies. Les arbres calcinés seront également coupés et l’enrobé dégradé remis en état. Une réunion entre les riverains, la mairie et la Semcoda devrait également avoir lieu.
Par ailleurs, chez nos confrères du Progrès, le maire de Meximieux, Jean-Luc Ramel supposait “un retour à l’envoyeur ?” suite aux contrôles menés jeudi soir sur la commune par la police municipale et la gendarmerie. Selon nos informations, cette opération n’a conduit qu’à la verbalisation d’un conducteur pour le non-port de la ceinture pour une vingtaine de véhicules contrôlés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here