Une course contre la montre anti-moustiques

0
76

Cette année, la prolifération des moustiques est particulièrement importante. La commune tente de mettre en œuvre des moyens pour la limiter.

La commune accélère la neutralisation des points d’eaux stagnants, notamment les évacuateurs d’eau de pluie dans lesquels de l’eau stagne de façon résiduelle. La semaine passée est venu le tour du Parc de La Sathonette, dans lequel les agents municipaux vérifient chaque évacuation et le neutralise de manière à éviter et freiner la prolifération des moustiques
Le parc était au programme de la semaine, mais d’autres sites municipaux ont déjà été traités et d’autres suivront encore. Le mode opératoire est simple mais parfois fastidieux. Joseph Dellinger, agent municipal depuis 10 ans, explique la démarche : “En général, on a des phénomènes de bouchage qui empêchent les évacuations et qui créent une couche d’eau stagnante parfois importante. C’est alors un véritable nid à moustiques.” Il poursuit : “La première étape c’est donc de percer en quelque sorte le bouchon pour que l’évacuation se fasse. On est ensuite assez souvent amenés à faire un petit travail de cimenterie”.
Le premier adjoint, Claude Charton, complète : “C’est un travail indispensable mais qui prend du temps. Rien que La Sathonette, ça mobilise au moins une personne toute une journée de travail et sans doute un peu plus. Pendant ce temps-là, d’autres chantiers municipaux prennent un peu de retard. Mais c’est indispensable si on veut lutter efficacement contre la prolifération des moustiques, exceptionnellement massive cet été.”

B.P.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here