Rassemblements “fast & furious” à Beynost : la préfecture dit stop

0
2002
A Beynost, les dérapages et autres démarrages en trombe suscitent des altercations avec les forces de l'ordre

Après plusieurs semaines où les rassemblements sont allés crescendo dans les comportements dangereux, la préfecture a pris un arrêté interdisant purement et simplement tout rassemblement à Beynost, Saint-Maurice-de-Beynost, Miribel et Thil.

Tout a recommencé lors du premier week-end de déconfinement, puis vendredi après vendredi, jusqu'à 700 personnes et 500 véhicules se retrouvaient sur le parking de la zone commerciale de Beynost. Au menu : drifts, dérapages, courses de vitesse... le tout sans réelle organisation, si ce n'est des appels via les réseaux sociaux, ni sécurité. Vendredi dernier, certains spectateurs avaient même pris place sur les toits des commerces pour assister au spectacle ! S'ajoutent à cela jets de pétard et fumigène. Le tout sans que les gendarmes, pris à parti, ne puissent réellement faire cesser les nuisances. La préfecture décrivant même des affrontements. Dépourvues en terme d'effectifs, les forces de l'ordre locales l'étaient également en matière d'arsenal juridique, qui permettait difficilement de relever les infractions, puisqu'il fallait prendre les comportements dangereux sur le fait.

Pour les riverains, la situation est devenue intenable : deux hôtels se trouvent dans cette même zone, dont l'un avec une prise directe sur...

La suite est réservée à nos abonnés.

Abonnez-vous et accédez à tous nos contenus !

S'abonner

Déjà abonné ? Se connecter

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here