Depuis les nouvelles mesures, la quantité de déchets abandonnés a diminué sensiblement

0
226
Le plan d’eau offre un cadre magnifique et ses abords ont pour l’instant retrouvé de leur superbe

La fermeture par une barrière de l’accès au plan d’eau de Chazey-sur-Ain est une nouvelle qui n’a pas ravi tout le monde. Mais depuis la mise en place de cet aménagement, le nombre de déchets et d’incivilités semble baisser sensiblement comme nous l’a confirmé Fabien Munoz, adjoint au maire.

Suite aux dérives constatées chaque année aux abords du plan d’eau communal de Chazey-sur-Ain, notamment l’année 2020 qui avec les confinements successifs, a vu l’arrivée de nombreux baigneurs venus du département mais aussi de ceux limitrophes, la commune a décidé de prendre des mesures drastiques afin de mieux contrôler l’accès à ses espaces naturels.
Après avoir condamné l’accès sous le pont de l’autoroute du côté de la D40, il a également été décidé en conseil municipal, de condamner l’accès au plan d’eau par l’entrée du village, un peu avant le château, par une barrière dont seuls les riverains et les pêcheurs ont la clé. Bien sûr, cela n’a pas manqué de faire réagir, car ceux qui n’ont pas ce “pass” doivent désormais parcourir environ 1,5 km pour accéder à ce site remarquable. Et du coup, ceux voulant simplement se rendre sur les berges de la rivière d’Ain doivent également faire de même. Mais d’ores et déjà, on constate que cela semble avoir un impact positif sur l’environnement, comme l’explique Fabien Munoz, adjoint au maire : « le plan d’action visait en premier lieu à réduire les déchets durant la période estivale. De ce point de vue, les premiers résultats sont déjà très satisfaisants. Il n’y a plus de déchets sur les 1,5 km barrés. Bien entendu, les visiteurs continuent de vider leur coffre sur le parking nouvellement créé, mais celui-ci est de taille réduite et reste donc facile à nettoyer. La plage aussi n’est plus jonchée d’immondices, car en plus de ce dispositif, les Brigades Natures ramassent chaque lundi les poubelles, mais aussi les déchets au sol, ce qui n’était pas possible l’année dernière avec le cheval. Concernant la fréquentation, elle est en baisse. Mais pour le moment, il est difficile de savoir si cela vient du climat plutôt frais, de l’éloignement ou des contraventions quotidiennes de la gendarmerie. Il s’agit sans doute d’un ensemble. En tout cas, la nature reprend très vite ses droits sur l’ancien chemin d’accès au nord ».
Du côté des pêcheurs, le constat est également plutôt positif, comme le confie Jean-Louis Mollas : “on a été toutefois obligé de renforcer l’accès côté route Nationale, mais on est quand même un peu plus tranquilles…c’est pour l’instant serein, mais l’été ne fait que commencer. Nous sommes confiants et espérons arriver à cohabiter dans les règles de respect et de civisme”. FM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here