Après les confinements, les pompiers redoutent un été “enclin aux comportements à risque”

0
703

En 2020, les pompiers ont été confrontés à de nouveaux défis, avec une baisse du nombre d’interventions, mais un contexte sanitaire exceptionnel à prendre en compte. Depuis le printemps 2021, le nombre d’interventions remonte nettement, et laisse craindre un été compliqué.

Comme pour tous, l’année 2020 a été unique à plus d’un titre pour les pompiers, avec une adaptation indispensable à une situation sanitaire inédite. Le nombre d’interventions a diminué plus ou moins nettement selon les centres de secours, allant de -3,7 % dans la Plaine de l’Ain à -12,2 % sur Ambérieu-en-Bugey, la plus forte baisse sur notre territoire. Au niveau départemental, les 4.800 pompiers sont donc intervenus à 42.819 reprises, aux trois quarts du temps pour des secours à personnes. Les incendies représentent 8 % des sorties, les accidents de la circulation 5 %. Depuis février 2020, 3.664 interventions ont été liées au Covid, avec un pic entre le 31 octobre 2020 et le 29 mars 2021. En outre, début 2021, les pompiers ont été engagés pour assurer la campagne de vaccination auprès des personnes dépendantes, avec des centres éphémères ou au domicile, ou dans les centres de vaccination, notamment dans le Pays de Gex. Globalement, la crise sanitaire a engendré une évolution indispensable des pratiques, tant dans le port des équipements de protection que dans la...

La suite est réservée à nos abonnés.

Abonnez-vous et accédez à tous nos contenus !

S'abonner

Déjà abonné ? Se connecter

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here