Une sortie à la découverte des “oasis de fraîcheur” cachées au cœur de la rivière d’Ain

0
106
Une douzaine de personnes a arpenté la rivière aindinoise à la découverte des résurgences et oasis de fraîcheur

Dans le cadre de la deuxième édition du Printemps des Rivières, France Nature Environnement, qui regroupe plusieurs associations de protection de la nature et de l’environnement, a proposé dernièrement une animation sur le thème “des oasis de fraîcheur au secours de la rivière”. Les participants sont ainsi partis de Gévrieux, hameau de la commune de Châtillon-la-Palud, à la découverte des surprenantes zones “refuge” sources souterraines et résurgences qui alimentent la rivière d’Ain.

C’est un représentant du Syndicat de Rivière Ain Aval Affluents (SR3A) qui a emmené la douzaine de participants à la découverte des zones “refuges” sur la rivière d’Ain. Ces zones, grâce à leur apport en eau plus fraîche, ont un rôle important pour la faune piscicole notamment en période de sécheresse et de canicule. Les épisodes de fortes chaleurs sont très souvent incompatibles avec la survie des salmonidés, et la préservation de zones d’eau fraîche est capitale pour les truites et les ombres. Ces apports issus d’affluents ou de la nappe phréatique jouent un rôle essentiel de régulation de la température aquatique. Mais qu’en sera-t-il dans l’avenir ? Alors que depuis plusieurs décennies l’accroissement de la demande en eau potable ne cesse d’augmenter, et que l’agriculture intensive est également une grosse consommatrice en eau, ces apports en eau froide se réduisent. Autant de problématiques abordées lors de cette escapade sur le terrain qui permettait également de bénéficier de l’expertise de membres de l’Active Union des Pêcheurs de la Rivière d’Ain (AUPRA). MC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here