Les résidents du Cornillon intègrent le nouvel EPHAD du “Petit Chêne”

0
452
L'EHPAD du “Petit Chêne” trône devant l’Albarine

C’est une page de l’histoire de Saint-Rambert-en-Bugey qui est en train de se tourner. Bientôt, il n’y aura plus personne au sein des bâtiments du Cornillon. Le déménagement vers le nouvel EHPAD du “Petit Chêne” est désormais lancé. Pour les résidents, comme pour le personnel, tout sera désormais très différent.

C’est mardi 15 juin qu’a débuté le transfert des résidents de l’EHPAD du Cornillon, vers leur nouvel établissement du “Petit Chêne”. C’est avec le minibus de l’EHPAD que sont transportés les pensionnaires, exceptés certains, qui doivent être conduits en ambulance. Tous sont accompagnés par les équipes des personnels de santé, renforcées pour l’occasion. Au “Petit Chêne”, ils sont répartis sur 3 étages, le rez-de-chaussée et 2 étages. Le transfert des pensionnaires s’effectue ainsi niveau par niveau, et à la fin de la semaine, ce sera fini, il n’y aura plus personne au Cornillon. Pour effectuer le transfert du mobilier et des matériels, la direction a fait appel à une entreprise de déménagement, qui a commencé ses navettes la semaine dernière. Évidemment, c’est un autre niveau de confort dont bénéficieront désormais les résidents, mais également le personnel qui pourra exercer en bénéficiant d’excellentes conditions de travail. Le nouvel établissement s’étend sur 5000 m2 et comprend 81 lits en chambre individuelle avec salle de bains individuelle, et toute munies d’un rail de transfert. Il bénéficie d’une luminosité surprenante grâce à de larges baies vitrées exposées aux 4 points cardinaux. Tout est fonctionnel et flambant neuf, et un jardin d’hiver a été aménagé. C’est la SEMCODA qui a assuré la maîtrise d’ouvrage pour un montant de plus de 10 millions d’euros. De son côté la mairie a fourni le foncier et a participé au financement à hauteur de 300.000 euros, alors que le Département a débloqué une dotation de 1.478.000 euros pour soutenir ce projet Actuellement. Christine Pointet, directrice du CHPH (Centre hospitalier public d’Hauteville) en assure la direction par intérim. Le nouveau directeur prendra ses fonctions sur place dans le courant du mois août. GC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here