Téléphonie : l ’antenne de la discorde

0
1207
Stéphane Martoglio devant les travaux qui ont démarré

Stéphane Martoglio et un collectif de riverains s’opposent à l’implantation d’une antenne Bouygues au début de la route qui mène de Dagneux à Bressolles, à 200m des habitations les plus proches.

Stéphane Martoglio a découvert en avril un panneau placé au bord de la route qui mène à Bressolles, annonçant l’implantation d’une antenne de téléphonie par Bouygues. Il explique : “Je me suis rendu compte que le permis de construire avait été délivré début mars et que les riverains n’avaient pas été prévenus. Or, cette antenne va défigurer le paysage et ensuite générer des ondes. C’est dangereux”. Il alerte immédiatement les riverains du secteur qui se réunissent en un collectif : lui-même, Nathalie Stevenon, Roseline Marchetti et Mr Geoffray. Ils décident de faire deux recours gracieux pour ne pas que l’antenne soit implantée. L’un auprès de la mairie, le second auprès de l’opérateur, Bouygues.
La mairie les a reçus (voir encadré), mais l’opérateur n’a jamais daigné répondre. Ce que les riverains ne comprennent pas, c’est qu’à 160 mètres de là, il existe une autre antenne pour Orange et Free et qu’il aurait dû être possible de l’implanter à proximité “pour un impact moins dévastateur pour le paysage”. Stéphane Martoglio estime : “Personne n’a pu démontrer scientifiquement que les ondes...

La suite est réservée à nos abonnés.

Abonnez-vous et accédez à tous nos contenus !

S'abonner

Déjà abonné ? Se connecter

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here