La ville de demain se décide aujourd’hui

0
184
Une fois délocalisé le centre technique municipal, il est prévu d’installer de l’habitat et des activités

Extension du Carrefour Market, création de projets d’habitat dans l’actuel centre technique municipal ou encore OAP sur le quartier des Prés Célestins : le projet de modification de droit commun du PLU, actuellement soumis à la concertation, permettra des changements remarqués.

La municipalité a soumis à la concertation et ce pendant toute la durée de son élaboration, le projet de modification de droit commun du Plan Local d’Urbanisme (PLU). Celle-ci permettra trois réalisations importantes pour l’avenir de la commune : Carrefour Market pourra entreprendre sa rénovation et la réalisation d’une extension limitée pour créer de la réserve et des bureaux, une modification du drive et une requalification du parking du supermarché sont aussi prévues, “un projet qualitatif qui fera que le Carrefour Market ne sera pas la structure qui existe depuis les années 1970” précise Laurent Tronche, adjoint à l’urbanisme. La modification du zonage de l’actuel centre technique municipal, anciennement Coca-Cola, permettra le développement de projets découpés d’habitat avec une mixité d’activités. Enfin, une Orientation d’Aménagement et de Programmation portera sur les terrains entre les Prés Célestins et la Grande Rue, “afin de mettre des contraintes” et “encadrer les conditions d’urbanisation”. En termes techniques, le projet prévoit une restructuration urbaine, affectant à certains secteurs des zonages confortant le développement résidentiel, à d’autres des zonages adaptés à des requalifications, commerciales ou urbaines, et facilitant les restructurations commerciales.
Un autre axe de ce projet est de garantir la mise en œuvre de projets urbains dits “cohérents, globaux et exemplaires” dans la ZAC centre-ville, dont le périmètre sera réintégré dans le tissu urbain du centre. Quelques autres points sont prévus : réajuster des emplacements réservés, intégrer un linéaire de protection commerciale, clarifier certaines dispositions du règlement, intégrer le cahier des prescriptions “couleurs et matériaux”, corriger quelques erreurs matérielles. La concertation s’organisera autour d’une réunion publique en plus d’une présentation détaillée en conseil municipal. Le registre de concertation est accessible à l’accueil de la mairie durant toute la durée de l’élaboration de cette modification.


Une plus large consultation de l’opposition souhaitée à l’avenir


Patrick Guinet, élu d’opposition et ancien adjoint à l’urbanisme, interrogea sur la création d’un groupe de travail : “A ma connaissance, il n’y en a pas eu. Est-ce que vous avez l’intention de le faire ou les modifications que vous voulez apporter sont déjà ficelées ?” Aucun groupe de travail ne verra le jour, Patrick Guinet concluant alors qu’il était “d’accord sur le principe. Mon seul regret est qu’on n’ait pas pu travailler dans le cadre des commissions d’urbanisme. Je voterai pour cette délibération, par contre je réserverai mes conclusions en fonction de ce que vous proposerez en conseil municipal”. Espérant que “lorsque vous en serez à la révision du PLU, on pourra participer à un groupe de travail parce que sinon ce serait vraiment un manque de concertation”, Patrick Guinet vota donc pour, comme ses colistières, soutenant l’unanimité du vote.
K.P.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here