Hirondelles : la ville compte les nids

0
308
Départ du comptage des oiseaux

Les nids d’hirondelles ont été recensés dans les rues de Meximieux par des bénévoles mobilisés pour l’occasion.

Qui sont ces gens qui lèvent les yeux au ciel en ce dimanche matin ? Ce sont des élus et des membres d’associations (Atelier FICA, Syndicat d’Initiative) qui comptent les nids d’hirondelles en centre-ville. D’autres sillonnent les rues de Chavagneux et de La Côte pour repérer des sites de nidification qui n’auraient pas encore été identifiés. Les relevés effectués rues de Genève et de Lyon en 2019 et 2020 avaient montré une rapide diminution du nombre de nids : 41 nids intacts en 2019 et seulement 26 en 2020. Cette décroissance s’observe également dans tout notre pays. Pourtant, la loi interdit de détruire les nids d’hirondelles. Pour l’éviter et réduire les nuisances subies par les habitants, la ville a proposé aux propriétaires l’installation de planchettes anti-salissures à ses frais. Elles ont été posées en mars sur sept bâtiments. Cette action a également permis de sensibiliser les habitants. Par la suite, des sites supplémentaires ont été signalés : rues du Moulin et de Verdun pour les hirondelles de fenêtre, rue Baudin pour les hirondelles rustiques. Une fiche pratique pour guider les propriétaires a également été rédigée pour protéger les nids lors de la rénovation des bâtiments. Elle leur sera remise lors des déclarations préalables aux travaux. Le décompte des nids doit être réalisé chaque année pour voir si les actions portent leurs fruits : c’est ce qui a été fait mi-juin. Cela a permis de constater que, sur les sites déjà suivis, la chute du nombre de nids est enrayée. De nouveaux sites ont également été identifiés. Enfin, un premier décompte des nids d’hirondelles rustiques a été réalisé. La mairie invite par ailleurs les Meximiards à signaler tous les sites de nidification d’hirondelles ou de martinets.
Ces actions s’inscrivent dans le plan d’action Biodiversité de la commune, tout comme la création de “refuges LPO” dans les parcs de l’Aubépin et du Château et les sensibilisations à la biodiversité dans les écoles. La commune va également rééditer l’opération de plantation de 1.000 arbres et arbustes. Et désormais, tout arbre coupé sera remplacé par deux autres, de préférence de la même essence. S.C.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here