Face aux incivilités, les règles d’accès au plan d’eau ont changé

0
1954
Les accès sont désormais inaccessibles en véhicule. Seuls pêcheurs et riverains peuvent se rendre au plus près du plan d’eau. Pour les autres, il faudra accepter de marcher environ 2km...

En lien avec la société de pêche, la municipalité de Chazey-sur-Ain a décidé de faire évoluer les conditions d’accès au plan d’eau. Une mesure imposée par la multiplication des incivilités et un stationnement anarchique dès lors que les belles journées sont là. Fabien Munoz, premier adjoint au maire, nous explique les nouvelles règles.

Ils seront sans doute nombreux à être déçus lors de leur venue au plan d’eau, mais la situation devenait ingérable. Lors des journées d’été, les véhicules sont toujours très nombreux à stationner de façon anarchique le long de la D1084 ou de la D40 en allant sur le centre du village. Mais aujourd’hui, pour se rendre au plan d’eau, il faut marcher davantage, car l’accès pêcheurs qui était situé le long de la départementale a été condamné afin de dissuader les baigneurs de se rendre sur le site. Il faudra dorénavant monter plus haut dans le village et accéder par le chemin à droite peu avant le château mais il sera impossible d’y accéder en voiture. Ceux qui ne renoncent pas devront accepter de parcourir environ 2 kilomètres pour pourvoir accéder au plan d’eau. Cette décision a été prise après analyse des événements de l’année dernière, incivilités, stationnements dangereux, déchets qui s’amoncelaient le long de la route mais aussi au niveau du plan d’eau. Tout cela n’était plus possible pour le conseil municipal ainsi que pour les pêcheurs. “Le plan d’eau de Chazey et d’une manière générale l’ensemble des points d’eau de notre région ont subi une très forte hausse de fréquentation l’année dernière. Nous avons ramassé avec des bénévoles plus de 500 kg de déchets déposés aux abords de la route d’accès fin septembre 2020” nous explique Fabien Munoz, premier adjoint à la mairie de Chazey/Ain. Il se trouve que le Plan d’eau de Chazey est situé en zone Natura 2000 où il convient de maîtriser l’impact de l’homme sur la nature. Il est aussi le lieu de passage du GRP « du Beaujolais au Bugey par la Dombes », du chemin d’Assise et même du chemin de Compostelle. Afin de préserver cette zone durant la période estivale du 1er mai au 30 septembre, un arrêté municipal a donc été pris. L’accès nord proche de la nationale est désormais fermé et une barrière a été installée au début de l’accès sud. En coopération avec la gendarmerie et l’agence routière, la signalisation et les verbalisations pour stationnements gênants, le long de la RD40, seront renforcées. Parallèlement, la Communauté de communes accentue aussi ses fréquences de ramassage en contrat avec les « Brigades Nature ». Un ramassage des déchets autour du plan est réalisé tous les lundis matin en été. Ce service remplace le ramassage à l’aide d’un cheval. En basse saison, l’accès au plan d’eau sera facilité par l’ouverture d’un parking à 50 mètres du bord de l’eau. Pour mettre en place ces nouvelles dispositions, des aménagements ont été réalisés : le déplacement de la barrière située au nord pour la replacer au sud au début de la route, l’élargissement de la route d’accès pour les véhicules de secours, la fermeture de l’ancien chemin d’accès au nord avec des buttes de terre à chaque extrémité et des branchages au sol. Le parking est fermé par des grosses pierres. Sans oublier la création d’un parking à l’entrée nord avant la barrière clôturée par des pierres pour éviter les sorties de véhicules directement sur la départementale. Seuls les pêcheurs qui se sont acquittés d’un droit de pêche et d’un droit d’accès auprès de la société de pêche, les riverains et les véhicules de secours sont autorisés à accéder au site par la barrière. “Le but étant que la nature reprenne ses droits progressivement. Un point sera fait fin septembre avec les acteurs pour remédier aux problèmes rencontrés cet été et apporter des améliorations, si nécessaire. Nous nous laissons 2 ans pour pacifier le plan d’eau avant d’initier éventuellement de nouveaux aménagements”. À noter qu’un projet de téléski nautique avait été déposé en mairie. Il a été refusé en raison du PLU actuel, “nous souhaitons avant tout préserver la tranquillité et l’activité de pêche” termine Fabien Munoz. FM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here