Trois jeunes créatrices créent un collectif pour mettre en valeur l’artisanat

0
100
Julie, Axelle et Julie : trois créatrices avec de la suite dans les idées

Depuis début mai, une nouvelle association a vu le jour à Ambérieu-en-Bugey, sous l’impulsion de  trois jeunes créatrices. Leur objectif : valoriser l’artisanat départemental et permettre aux créateurs artisans de tisser des liens entre eux. “L’Atelier du Bugey – Collectif d’artisans andinois” est né.

Elles portent le prénom d’Axelle, et Julie pour deux d’entre elles, et ont pour point commun d’être toutes trois des authentiques créatrices. La première, Axelle Faludi s’est installée à Leyment il y a presque deux ans. Couturière passionnée, elle a fondé la société Moikafai. Dans un univers inspiré des couleurs du monde, elle réalise des accessoires de mode (portefeuilles, pochettes, sacs) tout en s’attachant à ce que ses créations soient “éco-responsables”
La seconde, Julie Poppins, de son vrai nom Julie Guillerm, est arrivée dans le Bugey en 2014 pour travailler comme chimiste dans l’industrie cosmétique. Mais la naissance de son fils, résonnera comme un véritable déclic. En 2020, elle prend la décision ferme de se reconvertir pour vivre enfin des multiples passions créatives qui l’animent. Son travail n’a que les limites de son imagination, puisqu’elle réalise aussi bien des compositions de calligraphie modernes inspirées de la culture pop, qu’elle peut fabriquer des objets fantaisies selon ses envies : bijoux, articles de papeterie. À côté de cela, elle anime ponctuellement des ateliers ludiques et créatifs en anglais à Ambérieu.
Enfin, la troisième, Julie Buibui (Guillon de son vrai patronyme) s’est installée à Ambérieu avec sa petite famille en 2018. Artiste peintre, elle propose des créations poétiques et colorées qu’elle décline sur différents supports, de la peinture sur toile à la carte postale, en passant par la création de broches illustrées. Elle anime également des ateliers créatifs, à la librairie Foule Bazar à Ambérieu-en-Bugey ou encore au collège de l’Albarine à Saint-Rambert-en-Bugey et au cinéma L’Horloge à Meximieux.
Questions.

Vous avez toutes les trois des profils artistiques plutôt très différents, et en même temps de nombreux points communs. Comment avez-vous eu l’initiative de créer “l’Atelier du Bugey” ?
Tout a véritablement débuté en 2020, lors du premier confinement. Nous avons simplement créé un groupe Facebook nommé l’Atelier du Bugey pour promouvoir les créations artisanales locales. Notre collectif virtuel a rapidement regroupé plus d’une quinzaine  d’artisans et des centaines de membres. En 2021, nous souhaiterions concrétiser davantage les actions du collectif et le faire évoluer. C’est essentiellement pour cela que nous nous sommes enregistrées en tant qu’association loi 1901. 

Quel est le but exact de cette association ?
Cette association a pour objectif de contribuer à créer un cadre propice à l’exercice des métiers d’art, développer la filière des métiers d’art et de la création artisanale locale. Elle s’étend sur la zone géographique du département de l’Ain.
Elle a aussi pour objet de mettre en réseau les artisans créateurs, artisans d’art et artistes, donner plus de visibilité aux objets conçus et produits localement et de manière artisanale, tout en mettant en valeur leurs créateurs, leurs manières de travailler, leurs spécificités techniques ou artistiques. Tout cela passera également par l’organisation d’événements ponctuels permettant de regrouper la création locale et de sensibiliser la population au travail des artisans. Nous souhaitons ainsi organiser des rencontres d’artisans créateurs, des marchés artisanaux…

Quels types de profils trouve-t-on au sein de ce collectif et qui peut se joindre à vous ?
L’association l’Atelier du Bugey est composée aussi bien d’artisans d’art, que de créateurs professionnels, artistes et micro-entrepreneurs sélectionnés pour leur savoir-faire et la qualité de leur production.
En plus de nous, on trouve aujourd’hui plusieurs artisans créateurs, comme, par exemple, l’atelier “Et si en plus” qui se consacre aux luminaires de récup et à la restauration de mobilier ancien à Simandre-sur-Suran. Il y a aussi “Rêve d’Alix”, à Ambérieu, des objets et accessoires faits main pour petits et grands, “L’atelier d’Ixchel”, une tapissière d’ameublement à Bourg-en-Bresse, “Maïpi – Ain plein d’art”, une artiste plasticienne à Neuville-sur-Ain, “Les ateliers du temps pour soi” de l’artisanat textile, filage, tissage, et teinture végétale à La Burbanche, ou encore “Phil Harmonie”, créateur d’arbres de vie  à Saint-Denis-les-Bourg et “Dame Grenouille” dédié à la couture de sacs et accessoires bébé, à Ambérieu-en-Bugey.
Aujourd’hui, le conseil d’administration de notre toute jeune association est composé de nous trois, les membres fondatrices, qui y siégeons en tant que co-présidentes. Nous avons choisi cette organisation pour ne pas cloisonner les tâches de gestion aux rôles traditionnels (président, secrétaire, trésorier). La répartition des tâches de chacune est décidée communément lors de nos réunions mensuelles. Notre commission d’admission d’artisans au sein du collectif a lieu tous les mois donc n’hésitez pas à nous contacter par mail pour nous adresser un dossier de candidature. L’association a évidemment vocation à s’étoffer. MJJ

Coordonnées de l’association : atelierdubugey@gmail.com ;
Site internet : atelierdubugey.fr et page Facebook : @AtelierduBugeyAsso

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here