La chapelle du Plastre-de-la-Croix sonnera bientôt de nouveau

0
396
La cloche n’avait plus sonné depuis au moins un siècle !

La commission des bâtiments et du patrimoine, que préside Bernard Chaboud, adjoint au maire, a décidé de lancer des travaux au niveau de la Chapelle du Plastre-de-la-Croix au cimetière de Lagnieu. Ces travaux d’électrification et de réhabilitation de la cloche devraient permettre à nouveau à l’église de sonner. Il y a au moins un siècle que ce n’était pas arrivé !

C’est vers l’an 1460 que Jean Favier, secrétaire des ducs de Savoie, fit construire en l’honneur de saint Sébastien et saint Bernardin, la chapelle du cimetière surmontée d’un clocheton avec son unique cloche, appelée chapelle du “Plastre-de-la-Croix”. Elle a servi de sépulture à certains curés de Lagnieu. C’est aussi sur ordre de Jean Favier qui mourut en 1471 qu’a été réalisé le retable de la Vierge au manteau, classé aux Monuments historiques, autrefois dans la chapelle, et aujourd’hui exposé en l’église saint Jean Baptiste pour des raisons de sécurité.
La chapelle a subi de nombreuses transformations au cours des siècles derniers. En 1837, rehausse des murs et réfection de la toiture avec une charpente en chêne. Seuls les murs du chœur n’ont pas été touchés. En 1885, réfection de l’intérieur, des boiseries, pose de vitraux sur toutes les ouvertures. En 1887, réfection des murs extérieurs, pose d’une croix en pierre sur le pignon de la façade. La dernière restauration a eu lieu en 2007 avec un rafraîchissement général de la bâtisse. C’est seulement quelques années avant la révolution que la place qui l’environnait fut transformée en cimetière paroissial. Le 14 septembre 1777 le conseil municipal décida ainsi de l’emplacement du cimetière autour de la chapelle. En 1780, la clôture du mur d’enceinte était terminée, et en 1782, la bénédiction du cimetière fut réalisée par les autorités ecclésiastiques. Vers 1870, le cimetière est cependant devenu trop étroit, compte tenu de l’augmentation de la population. La commune achète alors du terrain attenant pour permettre son agrandissement, si bien que le cimetière est aujourd’hui le double en superficie de ce qu’il était à sa création. La commission des bâtiments et du patrimoine, que préside Bernard Chaboud, soucieuse de la préservation de ce patrimoine ancien a décidé de lancer des travaux d’électrification de la chapelle et de permettre à la cloche de sonner de nouveau. Elle n’a pas sonné depuis au moins un siècle ! Une première tranche de travaux a consisté à enfouir l’alimentation électrique du compteur jusqu’à la chapelle, c’est l’entreprise “Blanc travaux publics” de Lagnieu, qui a œuvré. La deuxième tranche verra la réfection de l’électricité à l’intérieur de la chapelle et l’électrification de la cloche qui sonnera les heures et les demi-heures uniquement en journée, ainsi que l’angélus. Une des plus anciennes et importantes fonctions des cloches est le marquage du temps qui passe et le rythme du quotidien. “Ces sonneries font partie de notre paysage sonore, c’est notre patrimoine campanaire” conclut Bernard Chaboud. FM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here