Cinéma : Les Augustins augmentent la dose

0
160

L’Association du Cinéma des Augustins s’est laissé jusqu’au 28 mai pour rouvrir et mettre en place tous les protocoles, mais aussi pour offrir une programmation étoffée.

La réouverture des cinémas le 19 mai, ce n’était pas pareil partout, pour tout le monde. À Montluel, le cinéma est géré par les bénévoles de l’Association Cinématographique des Augustins (ACA), et le lieu lui-même, la salle des Augustins, appartient à la commune. Aussi, interrogé début mai, René Nazaret, président de l’ACA, jugeait “un peu juste” une réouverture dès le 19. La contrainte du couvre-feu à 21h jusqu’au 9 juin impose une organisation qui n’est pas celle habituelle de l’association. Il fallait aussi voir avec l’URFOL de Caluire, qui fournit les films, attendre l’autorisation de la mairie et les recommandations de la Fédération Nationale des Cinémas. Tant d’éléments imposant de ne pas se précipiter, même si l’objectif était de reprendre le 28 mai. Mais pas plus tard car, dans le communiqué de l’ACA, René Nazaret est clair là-dessus : “Après un long silence de plus de six mois, permettez-moi de savourer le plaisir de renouer avec vous tous.”
En effet, les cinémas étaient fermés depuis octobre 2020 et, après une longue période de flou sur la réouverture des lieux de culture, pas question de repousser ce moment. L’organisation suit donc le même modèle que lors du premier déconfinement il y a un an, avec une multiplication des séances, celles du mercredi s’ajoutant à celles du vendredi, et parfois deux séances par jour. Sans oublier que la page Covid n’est pas tournée : “Nous devons encore nous montrer très vigilants quant au respect des règles sanitaires. Le cinéma reprend donc, mais cette réouverture s’accompagnera de règles sanitaires rigoureuses selon un protocole établi par la Fédération Nationale des Cinémas français, soumis au Comité interministériel de crise et validé à ce jour”. Jusqu’au 9 juin, la jauge est limitée à 35 % de la capacité de la salle, avant de passer à 65 %. Le tout en maintenant une distanciation physique de deux fauteuils entre chaque spectateur individuel ou chaque groupe de six spectateurs maximum, avec port du masque obligatoire dans tout le cinéma, même pendant la séance pour les spectateurs de 11 ans et plus. Seulement à partir du 30 juin, les cinémas pourront accueillir les spectateurs sans limitation de jauge et sans distanciation physique. Pour cette reprise, des films pour tous les publics sont proposés avec une place quasi-totale aux productions françaises. En particulier à des films multi-récompensés tel le grand gagnant des Césars 2021, Adieu les Cons d’Albert Dupontel en séance les 2 et 11 juin, ou The Father de Florian Zeller avec Anthony Hopkins, diffusé en VF le 23 juin et en VOST le 25 juin.
F.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here