Colère autour des factures d’eau : la 3CM tente de s’expliquer

0
261
Les habitants de la 3CM ont du mal à comprendre à quoi correspondent les estimations présentes sur leurs factures

Suite à de vives remontrances sur les factures d’eau et d’assainissement, la communauté de communes a dû faire de la pédagogie pour montrer qu’elle n’était pas responsable.

C’est une évidence : frapper un peu trop fort le consommateur au porte-monnaie, ça l’énerve, et il le fait savoir, parfois de manière peu agréable. C’est ce qu’on a pu constater à la communauté de communes de Montluel (3CM) à propos de factures d’eau qui ont conduit des habitants du territoire, notamment Dagnards et Buissards, à transmettre leurs chaudes remontrances via les réseaux sociaux. Le nœud du problème : les changements de prestataire, la nouvelle tarification et surtout des erreurs de facturation basées sur des estimations. La 3CM, par la voix de son président Philippe Guillot-Vignot, a mis en ligne sur son site et son Facebook de la 3CM une vidéo pour “expliquer à nouveau qui fait quoi, pointer la problématique en toute transparence et surtout la solutionner.”
Le fait est que la compétence eau a été transférée des communes à la 3CM au 1er janvier 2020. En 2020, les délégations de service public à Suez ont pris fin dans certaines communes et un prestataire a été choisi. La SOGEDO est désormais responsable de la distribution et de la facturation de l’eau sur le territoire de la 3CM. La trésorerie de Montluel perçoit les sommes facturées. La 3CM, elle, ne fait “que” voter le prix de l’eau (sans parler des travaux sur les réseaux d’eau potable et d’assainissement). Elle prend d’ailleurs soin de souligner que ses tarifs (3,65 euros/m3) restent inférieurs à la moyenne nationale (3,98 euros/m3).
Mais la source de la grogne est autre : les estimations réalisées par la SOGEDO présentent des écarts importants entre le réel et l’estimé. En outre, des habitants ont eu deux factures sur de l’estimé en septembre 2019 et mars 2020 faites par l’ancien prestataire. La SOGEDO a envoyé à nouveau une facture sur une base estimée en avril 2021. “Tout ceci génère des erreurs que la 3CM ne peut vérifier” se dédouane Philippe Guillot-Vignot. “Nous le déplorons mais seule la SOGEDO peut intervenir, la 3CM n’a pas d’agent dédié au relevé des compteurs d’eau.”
Comme les usagers peuvent souvent l’entendre, ce n’est ni à la 3CM ou au Trésor Public de solutionner ces problèmes de factures : “Nous invitons donc tous les abonnés à signaler les erreurs à la SOGEDO. Un nouveau relevé est programmé entre mai et juin 2021. La facture de juillet 2021 sera donc basée sur le réel consommé et rectifiera le tir. […] De notre côté, nous nous engageons à intervenir auprès de la SOGEDO afin qu’elle respecte ses pleins engagements.”
Sur les réseaux sociaux, l’effort de communication de la 3CM est plus ou moins bien apprécié. On trouve “dommage d’avoir attendu six à huit mois pour donner du nouveau aux habitants de la Côtière à ce propos”, on proclame que “la 3CM a choisi un prestataire incompétent et ne veut pas l’assumer” ou on se plaint que les rapports avec l’intermédiaire qu’est le Trésor Public rendent les choses encore plus compliquées même quand la SOGEDO reconnaît ses erreurs. Les passions autour de l’or bleu semblent encore loin d’être éteintes.
F.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here