Ouverture prochaine d’un bar lounge au Pont-de-Chazey

0
5795
Impatients d’ouvrir, Loic Collard et Clément Toesca entendent proposer un lieu “un peu ambiancé” où “les gens se sentent bien”

Les murs et la terrasse de l’ancien restaurant Le Chalet de Bresse, inoccupés depuis une bonne vingtaine d’années, s’apprêtent à reprendre vie au bord de la rivière d’Ain à Villieu-Loyes-Mollon. À l’initiative de deux amis vingtenaires, Clément Toesca et Loïc Collard, un bar lounge doit ouvrir ses portes le 9 juin 2021. Dénommé “Le Noa”, cet établissement proposera la dégustation de bières, spiritueux, vins et cocktails dans une ambiance chaleureuse et détendue. Présentation.

Le secteur du Pont-de-Chazey retrouve de l’attractivité ces derniers mois. Après l’ouverture de l’hôtel-restaurant Le Chanel (anciennement La Mère Jacquet) et en attendant toujours celle de la nouvelle discothèque Blow Club (ex-La Riviera), un bar lounge doit s’installer juste à proximité à l’angle de la RD 1084 et du chemin de la Masse, à l’emplacement d’un bâtiment abandonné depuis deux décennies. Jadis, celui-ci abritait un ancien restaurant sur les bords de l’Ain. Deux jeunes amis, Loïc Collard et Clément Toesca, âgés respectivement de 23 et 25 ans, ont décidé “de redonner de la chaleur à ce lieu”, en créant leur première affaire avec un bar lounge. “Cela faisait longtemps qu’on y pensait. On a vu ce bâtiment qui se vendait et on est venu le visiter une première fois en septembre 2019 avant de l’acheter en juillet de l’année suivante. Avec les banques, la crise du Covid, cela a été un peu compliqué” confie Clément qui réside sur Loyes. Après avoir suivi un BTS Management, ce dernier a travaillé dans la vente. Son associé, Loïc, habite la commune voisine de Charnoz/Ain et possède une formation dans le bâtiment mais aussi de barman.

Une terrasse dépaysante sur les rives de l’Ain

Visant une clientèle la plus large possible, les deux jeunes garçons veulent proposer un bar lounge “un peu ambiancé” avec des bières locales, des spiritueux, du vin et des cocktails sans oublier des planches de charcuteries, fromages et tapas. “L’idée est de créer un lieu où les gens se sentent bien, ont envie de partager une bonne soirée entre potes, amis ou collègues” explique Loïc. Disposant de deux grandes salles en intérieur, les cogérants entendent aussi mettre à profit aux beaux jours leur terrasse d’environ 170 m2 avec des transats, un salon de jardin… Par la suite, ils envisagent d’organiser des soirées à thème, faire venir des DJ, des musiciens, proposer des retransmissions de matchs… D’un commun accord, ils ont choisi de dénommer leur bar “Le Noa”, “un nom qui sonne bien à l’oreille, qui est court et simple à retenir”.
Après avoir entrepris de gros travaux de réfection depuis janvier, les deux compères commencent à voir le bout du tunnel. L’intérieur est en cours de finition et la terrasse reste encore à aménager. Si tout va bien, ils espèrent ouvrir le 9 juin prochain, une date clé du déconfinement. À terme, leur établissement qui emploiera un barman et deux serveurs, sera ouvert six jours sur sept (sauf le lundi) de 17h à 1h du matin. Côté sécurité, les cogérants seront intransigeants et feront appel à des vigiles afin d’éviter tout débordement.
Enfin, la concurrence d’autres projets similaires en cours ou à venir sur le secteur de la plaine de l’Ain ne leur fait pas peur : “Les gens sont de plus en plus en demande de sortir, encore davantage dans la période que l’on vit actuellement. Ils ont tout simplement envie de profiter de la vie… Et les retours que l’on a sur les réseaux sociaux sont aussi plutôt très encourageants”. TG

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here