Un pigeonnier contraceptif installé

0
488

Dans le cadre de la diminution programmée du nombre de pigeons, la municipalité, sous l’égide de la commission environnement, a procédé à l’installation d’un pigeonnier contraceptif.

C’est un fait établi, la prolifération des pigeons engendre de la saleté et des nuisances. L’objectif de la municipalité de Dagneux était donc de faire diminuer la population, mais sans éradiquer les oiseaux. Sous l’égide de Bernard Héritier, conseiller municipal en charge du pôle environnemental, la maire, Carine Couturier, s’est donc tournée vers un projet précurseur : un pigeonnier contraceptif, qui séduit de plus en plus de municipalités en France et en Europe. Carine Couturier et Bernard Héritier expliquent le fonctionnement : “Le pigeonnier contient de très nombreuses cases. On y enferme durant deux mois 25 femelles, qui, bien sûr, sont nourries et abreuvées par le prestataire qui vient chaque semaine renouveler le stock. Au bout de deux mois, on relâche les femelles qui vont à la recherche de mâles et reviennent ensuite pondre dans le pigeonnier des œufs fécondés. Le prestataire va ensuite secouer ou percer ces œufs qui ne donneront naissance à aucun petit. Les femelles continueront à couver, mais ne pondront plus”. À la suite de cette opération, peu à peu, la population diminuera, puisqu’il n’y aura pas de petits. D’autant plus que d’autres oiseaux viendront au pigeonnier et que cela recommencera. Comme le précise Bernard Héritier : “La méthode est infaillible, et cela a vraiment été prouvé”. Ce pigeonnier contraceptif est donc, comme le répète Carine Couturier, “un projet précurseur. Il y a un seul prestataire en France et actuellement, il en installe trois par semaine”. L’installation a été érigée sur un terrain communal juste derrière l’école maternelle et permettra à terme de réduire drastiquement la population de pigeons.

R.P.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here