L’ancien maire monte au créneau contre le projet de champ solaire

0
1320
La parcelle choisie pour le champ photovoltaïque se situe sous une ligne à haute tension

Plusieurs Thilois dont l’ancien maire Bruno Loustalet s’opposent au projet de champ photovoltaïque dans une ancienne friche voté en conseil municipal. Une réaction “démesurée”, selon la maire actuelle, Valérie Pommaz.

Les préoccupations écologiques et environnementales montent et les débats sur ces thèmes aussi. Un village comme Thil n’y échappe pas. La pomme de discorde ici est un projet d’implantation d’une centrale de production électrique photovoltaïque au sol. Autrement dit : un champ de panneaux solaires. D’un côté, le conseil municipal a voté en janvier en faveur du conventionnement de la société Luxel pour l’étude de faisabilité et de l’éventuelle implantation d’un champ solaire de 3 à 6 hectares sur une ancienne carrière vers les étangs de Thil. De l’autre côté, des citoyens de Thil, l’ancien maire Bruno Loustalet en tête, s’y opposent et dénoncent de nombreux points. En premier : le manque d’information et de transparence sur ce dossier avec une absence d’éléments concernant la procédure de mise en concurrence qui conduit à confier le dossier à Luxel. Les autres préoccupations de cette opposition sont paysagères et environnementales. Pour Bruno Loustalet, on “tartine le territoire pour s’acheter une bonne conscience verte.” S’il n’a rien contre le photovoltaïque en soi, il trouve que...

La suite est réservée à nos abonnés.

Abonnez-vous et accédez à tous nos contenus !

S'abonner

Déjà abonné ? Se connecter

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here