Vaccination : la cible s’élargit

0
232

De plus en plus d’Aindinois peuvent désormais accéder à la vaccination et ce grâce aux près de 30.000 doses reçues chaque semaine dans le département, qui s’ajoutent à celles des médecins et pharmaciens. Un chiffre qui devrait encore progresser d’ici fin mai, principalement avec du serum Pfizer annoncent la préfecture et l’ARS dans un communiqué commun. Dès lors, de nouveaux créneaux de rendez-vous peuvent être proposés pour des premières injections dans les dix centres de vaccination, notamment en fin de journée et le week-end, pour les populations éligibles. Il reste encore des places disponibles ces prochains jours dans les centres de vaccination d’Oyonnax, Ambérieu-en-Bugey et de Belley.

Les personnes éligibles à la vaccination à ce jour sont les personnes âgées de 55 ans et plus, avec ou sans facteur de risque; toutes les personnes de 18 ans et plus avec un facteur de risque de forme grave et sur prescription médicale; tous les professionnels de santé de plus de 18 ans. À cette liste s’ajoutent désormais, les personnes vivant avec un proche immunodéprimé, toutes catégories d’âge concernées.

La prise de rendez-vous se fait via les plateformes sante.fr, Doctolib, Maiia et/ou Keldoc qui proposent une catégorie spécifique de rendez-vous pour cette nouvelle population. Une attestation du médecin traitant ou du médecin spécialiste compétent, indiquant que la personne vit dans le même foyer qu’une personne immunodéprimée, sera demandée lors de l’arrivée au centre. Pour mémoire, la vaccination est un motif dérogatoire permettant aux personnes souhaitant se faire vacciner de se déplacer au-delà des 10 kilomètres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here