Budgets : une séance qui fait l’unanimité

0
269
L'aménagement sous l’Église est l’un des principaux investissements de 2021

Sous la présidence du maire Béatrice Dalmaz, les élus municipaux de Saint-Jean-de-Niost ont voté dernièrement, à l’unanimité des voix, les votes des budgets, des taux des taxes communales, ainsi que des subventions attribuées aux associations.

Un peu plus de deux heures ont suffi aux élus buyatins pour boucler une dernière session ordinaire à l’ordre du jour bien chargé. L’adjoint aux finances, Patrick Parpette, a présenté les différents budgets dont celui de la commune qui s’équilibre en recettes et en dépenses de fonctionnement à 1.455.606,37 euros et en investissement à 1.227.976,24 euros. Auparavant, le conseil a décidé de maintenir les taux d’imposition. Le taux de la taxe foncière bâti reste ainsi stable à 12 %, auquel viennent s’ajouter 13,97 % correspondant au taux du Département transféré aux communes en compensation de la taxe d’habitation progressivement supprimée, soit 25,97 % au total. Le taux de la taxe foncière non bâti, quant à lui, reste identique à 2020 soit 43,5 %. Puis, avant de procéder au vote des subventions, le conseiller délégué aux associations, Alain Bel, a fait part des demandes et des besoins des associations locales. Certaines ont demandé une subvention supérieure à celle de 2020, notamment celles employant des salariés et devant faire face aux dépenses. Trois nouvelles subventions ont été accordées au bénéfice de la Ligue contre le Cancer (100 euros), l’AFSEP Sclérose en plaque (100 euros) et le Téléthon (150 euros).
Pour ce qui concerne le projet phare de 2021, l’aménagement sous l’Église, celui-ci estimé à 392.580 euros TTC a bien avancé. Différentes étapes comme le volet paysager, les études de sols et l’éclairage public entre autres, ont déjà été validées. Après délibération, le conseil municipal a donné tous les pouvoirs à la première magistrate Béatrice Dalmaz pour mener à terme cet aménagement situé juste sous l’église du village.
Enfin, hors budget, la seule délibération n’ayant pas obtenu la totalité des suffrages des élus, est celle relative au transfert de la compétence du Plan Local d’Urbanisme à la Communauté de communes de la plaine de l’Ain (PLUi). Compte tenu que la ville centre d’Ambérieu est sur le point de dépasser les 15.000 habitants passant ainsi en communauté d’agglomération, il semblerait important d’anticiper ce transfert. Béatrice Dalmaz a tenu à souligner que le PLU reste applicable sur la commune et ne change en rien les décisions du maire sur les demandes de permis de construire. Au final, après délibération, le conseil municipal a décidé d’acter le transfert à la CCPA de la compétence en matière de PLUi, par huit voix favorables et sept abstentions. TG

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here