Les agents des espaces verts travaillent pour embellir la ville

0
388
Rachel et Philippe à l’ouvrage vers l'école des Tournelles

La belle saison approche à grands pas, et même s’il est encore un peu tôt pour mettre en valeur toutes les plantations, les employés municipaux travaillent à l’embellissement de Lagnieu en rafraîchissant les massifs et en soignant arbres et arbustes dans la ville et ses hameaux.

Début avril, les agents municipaux en charge des espaces verts, s’affairaient autour des massifs et des arbustes afin de les préparer à la belle saison. Ils ont également défriché et protégé les abords des arbres. Du côté de la salle polyvalente, Rachel et Philippe ont posé de la toile de maillage afin que les mauvaises herbes ne prospèrent pas tout en permettant à l’eau de rentrer progressivement. Ils ont également désherbé les massifs, retourné la terre sans oublier de nettoyer soigneusement leurs abords. Plus loin, derrière la caserne des pompiers c’est une autre équipe qui était à pied d’œuvre, Christophe, Joël, Stéphane, mais aussi Olivier et Éric s’occupent de déposer des écorces et du paillage pour lutter contre l’évaporation sous les arbustes. Un apport qui est également décoratif. Ils se sont rendus ensuite au Battoir, mais aussi à La Renaissance, et dans les hameaux de Proulieu et de Posafol. La commune a souhaité mettre en place des techniques d’entretien dites alternatives, telles que le paillage évoqué ci-dessus, mais aussi en favorisant l’installation de plantes couvre-sols, le désherbage mécanique (on n’utilise plus de pesticides ici), et globalement en privilégiant des plantes peu gourmandes en eau. La commune s’est engagée depuis plusieurs années vers l’abandon de l’utilisation de produits nocifs pour l’environnement et la santé (Zéro phyto). “Notre ville a décidé d’arrêter l’utilisation de ces produits nocifs au profit de solutions répondant aux enjeux environnementaux et de santé publique”, confie Gérard Borel, adjoint en charge des espaces verts et de l’environnement depuis 1995. Dès lors, l’aspect visuel des espaces publics évolue aussi avec ce changement de pratiques. “La nature va reprend petit à petit une place prédominante dans notre commune, tout cela profitant à la biodiversité. Pissenlits, plantains et d’autres plantes perçues comme indésirables autrefois, pourront se fondre dans l’aménagement de nos espaces verts”. Des pratiques nouvelles qu’il va falloir prendre le temps d’expliquer aux habitants, puisqu’elles ne permettent plus d’obtenir le même rendu qu’il y a quelques années. Ainsi, par exemple,  le cimetière qui a toujours été très “propre”, et l’on y voit maintenant pousser des herbes : “Cela ne veut pas dire que l’on laisse pousser n’importe quoi !” précise cependant Gérard Borel. La commune, par le passé, avait remporté une Fleur, au concours départemental de fleurissement. Elle pourrait bien de nouveau briguer des distinctions, lorsque la crise sanitaire sera achevée. Un autre projet est dans les cartons : celui de l’aménagement du rond-point route du Port : “on va le refaire, l’améliorer, il a besoin d’être relooké. La commission composée de sept personnes planche déjà sur des idées. Et il faut remercier le travail formidable des huit agents, sans eux, Lagnieu ne serait pas ainsi, il n’y a qu’à observer les entrées de la ville pour s’en rendre compte”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here