Coup d’envoi des tulipes

0
498
Quelques lions lors du démarrage de l’opération fin mars

La treizième édition des tulipes contre le Cancer organisée par le Lions Club de Pérouges vient de démarrer fin mars sur le champ qui se trouve au pied de la Cité dans le respect des règles sanitaires en vigueur.

Tous les jours de 8h à 18h30, sur la parcelle située en contrebas de la cité médiévale près du parking des cars, contre un don de 10 euros, chacun peut repartir avec un joli bouquet de 20 tulipes. Après accord de la préfecture, les premières cueillettes et la vente des fleurs ont démarré fin mars sous un beau soleil. “Un démarrage en douceur avec des floraisons précoces. On est là, pour minimum, trois semaines” confie Jean-Paul Routex, responsable de l’opération. Pendant la période de floraison, des ventes de bouquets ont lieu chaque vendredi et samedi aux portes d’entrées des grandes surfaces commerciales de Meximieux, Ambérieu-en-Bugey et Lagnieu, excepté durant le week-end de Pâques où doit se tenir la collecte de la Banque Alimentaire. Le Lions Club de la Dombes vendra des tulipes les 16 et 17 avril 2021 au Carrefour Market de Saint-André-de-Corcy. Pour rappel, l’intégralité des bénéfices est reversé au centre Bérard de Lyon et au service oncologie de l’hopital Fleyriat de Bourg-en-Bresse. L’an passé, suite au confinement, la cueillette n’avait pu être possible. Plus beau que jamais, le champ fleuri avait tout de même permis d’illustrer la carte de voeux 2021 adressée à tous les Lions Club de France planteurs de tulipes. Par ailleurs, un don sans tulipes avait permis de récolter 3.500 euros au profit de la recherche contre le Cancer.
Suivant le principe de présidence tournante chaque année, Jacques Broussou a succédé à René Callard à la tête des lions, aujourd’hui au nombre de quinze. Au club depuis 2008, le nouveau président avait participé au tout premier lancement de l’opération Tulipes au côté de Michel Téodoresco. Depuis un an, “le Lions Club de Pérouges est en hibernation. On aurait dû introniser des gens. C’est une triste période” conclut Maurice Buisson, chargé de la communication au sein de l’association.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here