De nouveaux services pour les familles et les adolescents

0
205

Souhaitant offrir un service étoffé à sa population, la commune de Tramoyes s’est associée avec ses voisins dombistes pour créer un espace de vie sociale auquel peuvent accéder les habitants. Une offre plus spécifiquement dédiée aux adolescents est également en préparation. Le point avec l’adjointe au maire, Chantal Olivier.

Depuis quelques jours, les Tramoyens bénéficient d’un nouveau service, avec la création d’un espace de vie sociale. Basé à Saint-André-de-Corcy, celui-ci est cofinancé par la commune. “Nous avions des demandes au sein du CCAS de personnes démunies, pour le suivi des personnes âgées…” explique Chantal Olivier. “On s’est donc rapprochés de la commune de Saint-André, qui avait pour projet la création d’un pôle social. On a mutualisé le point d’info sociales.” Concrètement, une médiatrice pour les familles apporte une aide à la parentalité à travers des conseils sur l’éducation, l’alimentation, les écrans… mais aussi de l’information sur les aides existantes.
À terme, c’est également un service aux adolescents qui sera également offert, là encore avec un animateur dédié. Celui-ci proposera des interventions au collège de Saint-André, un accueil après les cours, des sorties, des journées d’animation sur les communes… Par le passé, la commune de Tramoyes possédait son propre animateur, mais le budget était trop lourd pour les finances du seul village. La mutualisation permet donc de limiter les frais.
Le choix a été fait de mutualiser ce service avec Saint-André-de-Corcy et les communes alentours pour des raisons d’habitudes de vie. “Les enfants de Tramoyes vont au collège à Saint-André, ils ont leurs amis sur place. De fait, les habitants de Tramoyes sont très tournés vers Saint-André-de-Corcy.
Ce qui n’empêche pas de travailler également avec la Communauté de Communes de Miribel et du Plateau sur d’autres aspects, notamment pour ce qui concerne les animations autour de la journée de la femme. “La CCMP a des projets, avec l’ouverture de la maison de service au public, mais ce n’est pas encore en place. Et puis, nous voulons que les habitants aient le choix… C.B.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here