Les diesels bientôt bannis de Lyon

0
773
Les véhicules diesel ne seront plus autorisés à partir de 2026 dans Lyon

Petit à petit, les véhicules diesel n’auront plus droit de cité dans la Métropole lyonnaise. Dès le 1er janvier prochain, les véhicules des particuliers les plus anciens seront concernés.

45 : c’est le nombre de jours durant lesquels l’agglomération lyonnaise a été en alerte rouge pour la pollution de l’air en 2019. Un triste record national, avec les conséquences sanitaires qui l’accompagnent, pour les riverains, notamment les maladies respiratoires. Sommée de s’améliorer par l’Europe, la France répond très mollement aux injonctions. Quelques restrictions de circulation sont imposées lors des pics. La métropole de Lyon a également créé une zone de faibles émissions au 1er janvier 2020, dans le périmètre situé à l’intérieur du périphérique, comprenant Lyon, Villeurbanne, Caluire et Bron et Vénissieux en partie. Elle est interdite aux véhicules utilitaires diesel datant d’avant 2011 ou essence d’avant 2005.
Mais pour la nouvelle majorité métropolitaine, cela ne va pas assez loin. Les émissions de dioxyde d’azote, qui contribuent à la formation de l’ozone, sont générées par le trafic routier à 66 % et quasi intégralement par les diesels. La Métropole de Bruno Bernard a donc décidé d’aller encore plus loin en renforçant les interdictions, dès le 1er janvier 2022, dans...

La suite est réservée à nos abonnés.

Abonnez-vous et accédez à tous nos contenus !

S'abonner

Déjà abonné ? Se connecter

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here