Vaccination à domicile – ou presque – pour les plus de 75 ans

0
232
Des centres de vaccination délocalisés vont être créés

Le conseil départemental a décidé de renforcer les moyens de l’État pour offrir aux plus de 75 ans une vaccination au plus près de leur domicile, transport compris.

Ce devrait être un soulagement pour bon nombre de personnes âgées de 75 ans : 5.500 d’entre elles vont recevoir un appel du conseil départemental pour leur proposer une date de vaccination, et même un transport si nécessaire. Sont concernés : les bénéficiaires de l’APA et de la prestation de compensation du handicap.
Cette population priorisée par les services de l’État, car parmi les plus vulnérables face au Covid, est aussi l’une des plus éloignées des circuits mis en place. Combien se désolent de ne pouvoir prendre rendez-vous via les plateformes internet, ou n’essaient même pas ? Le Département a donc décidé d’envoyer ses moyens au plus près. D’abord, 78 agents sont mobilisés pour prendre les rendez-vous, en contactant une à une les personnes éligibles. Il leur sera proposé un rendez-vous dans l’un des centres de vaccination existants, lorsqu’ils se trouvent à proximité de son domicile, – Ambérieu-en-Bugey ou Miribel pour notre secteur, ou dans l’un des onze centres délocalisés, déployés par le Département et le SDIS – Saint-Vulbas et Plateau d’Hauteville sur notre territoire. Si le bénéficiaire ne peut pas se déplacer par ses propres moyens, un transport gratuit lui sera offert, assuré par la Régie des Transports de l’Ain. Enfin, les personnes dans l’incapacité totale de sortir seront vaccinées à domicile.
C’est une logistique massive qui sera donc mise en place. Outre les agents en charge des appels, les pompiers du service départemental d’incendie et de secours, les médecins et infirmiers travaillant dans les services du Département, mais aussi du personnel administratif et les chauffeurs des 150 véhicules servant au transport seront mobilisés. Du côté de la logistique, le bibliobus sera reconverti en “vaccibus” pour desservir les centres de vaccination de proximité et acheminer les vaccins Pfizer et le matériel nécessaire depuis l’hôpital de Bourg-en-Bresse.
Grâce à cette mobilisation, d’ici fin juin, toutes les personnes âgées de plus de 75 ans volontaires devraient ainsi avoir reçu leurs deux injections dans l’Ain.
Ainsi, le Département offre du “sur-mesure” à ses personnes âgés, comme l’a décrit le président Jean Deguerry. “C’est un plus. Cela va accélérer la campagne de vaccination, en complément de l’État.” Le centre de vaccination d’Ambérieu a servi de test au début du mois, pour la vaccination de 96 personnes. Ce qui a nécessité près de 450 appels de la part des services, pour joindre les bénéficiaires, fixer les dates, les confirmer… Un travail toutefois gratifiant. “On a reçu un accueil tout à fait exceptionnel” indique Thierry Clément, directeur général en charge des solidarités. “Les personnes ont été très sensibles au fait que le département pense à elle. Il y a un très fort taux d’adhésion à la vaccination.” Les bénéficiaires suivant étaient les résidents des alentours de Miribel, dès le 18 mars. C.B.

Tout est gratuit

Les personnes âgées sont vulnérables face au Covid, mais aussi face aux démarcheurs indélicats. Pour cette raison, la préfète de l’Ain et Jean Deguerry rappellent que la vaccination est gratuite pour la population, ainsi que le transport mis en place par le Département. Même si au final, c’est bien le contribuable qui paie l’addition. Donc si quelqu’un appelle pour vous proposer un rendez-vous et qu’il réclame un paiement, c’est qu’il s’agit d’une arnaque…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here