La communauté catholique “bien plus unie”

0
1678
Le père de Varax, curé de la paroisse de Montluel

Le père Patrick de Varax explique comment a été vécue par la communauté catholique locale cette année sous le signe du Covid entre craintes, distance et retrouvailles sur le plan spirituel.

Au cours de l’année écoulée, comme dans bien d’autres secteurs, la vie religieuse a aussi dû évoluer et combler la distance entre le clergé et les fidèles grâce aux moyens numériques. C’est ce que le père Patrick de Varax, curé de la paroisse de Montluel et en charge des clochers des neuf communes et hameaux du secteur, a fait pour ses ouailles depuis le premier confinement. Il y a d’abord eu la diffusion des messes sur Youtube, mais cela ne compensait pas pour tout le monde la perte du sentiment de communion. Le curé de Montluel assurait donc encore un suivi spirituel à distance. Chaque semaine, avec une lettre d’information contenant un point sur l’organisation, il transmet par mail un message spirituel. Les contacts électroniques avec les fidèles ont ainsi augmenté et les échanges téléphoniques se sont “démultipliés” pour les personnes les plus en demande.
Aujourd’hui déconfinés, et malgré les règles sanitaires, “ on arrive à célébrer les messes de manière normale. On n’a jamais à refuser de paroissiens à l’entrée de la messe”, assure l’ecclésiastique. Les choses sont...

La suite est réservée à nos abonnés.

Abonnez-vous et accédez à tous nos contenus !

S'abonner

Déjà abonné ? Se connecter

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here