La police municipale interviendra aussi à Thil

0
362
Caroline Terrier et Valérie Pommaz ont signé la convention

Beynost s’apprête à accueillir deux nouveaux policiers municipaux dans ses effectifs et a signé une convention de mise à disposition partielle de l’un de ces agents au profit de Thil. La sécurité sera mise en avant ces prochains mois avec le déménagement de la police dans de nouveaux locaux et l’installation de seize nouvelles caméras de surveillance.

Les maires de Beynost et Thil, respectivement Caroline Terrier et Valérie Pommaz, ont signé une convention de mise à disposition d’un policier municipal beynolan. Celle-ci se fait à raison d’un nombre d’heures hebdomadaires, variables, au profit de la voisine thiloise qui versera en échange une indemnisation. Caroline Terrier rappelle qu’il s’agit d’un dispositif “identique à celui mis en place entre Saint-Maurice-de-Beynost et Tramoyes et qui a fait ses preuves. Nous allons permettre à Thil de bénéficier du quatrième poste de policier municipal créé sur la commune”. Aucune baisse dans l’effectif beynolan n’est donc induite par cette convention. L’objectif est d’assurer la prise en charge de missions qui seront coordonnées par le responsable de la police beynolane, Adrien Giroud : faire respecter le Code de la route, l’urbanisme, la santé publique, les arrêtés municipaux, la surveillance des personnes et des biens, l’opération tranquillité vacances, la surveillance de l’école communale et des commerces, mais aussi un appui lors d’événements comme le carnaval.
D’un an reconductible et débutant au 1er avril, la convention était prévue de longue date mais a subi un report, comme le confie Serge Mancini, adjoint beynolan en charge de la sécurité, en raison “du Covid qui a engendré des retards de formation et de stage. Deux policiers, encore en formation, arrivent dans nos effectifs le 7 mars. On va leur laisser le temps de prendre leurs repères avant de débuter cette convention”. Toujours en pratique, l’objectif est d’assurer une “promesse de campagne” pour Valérie Pommaz et la volonté “d’optimiser le poste de quatrième policier municipal” pour la municipalité beynolane.

Seize caméras supplémentaires annoncées

La police beynolane s’apprête d’ailleurs à déménager. Au milieu du mois de juin, elle investira ses nouveaux locaux dans le bâtiment de la Poste. Parallèlement, le maillage en vidéosurveillance est sur le point d’être renforcé : “A ce jour, nous avons 34 caméras opérationnelles. Avec notre deuxième phase, nous allons passer à un total de 50 qui permettront d’avoir 100 vues différentes par leur disposition”.
Originalité à remarquer, les communes de Beynost et Thil sont les seules de la CCMP à avoir conservé un accès aux images de surveillance au profit de leur effectif de police municipale. Les autres n’ont pas souhaité conserver cette possibilité lors de l’ouverture du Centre de Surveillance Urbain intercommunal. K.P.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here