Une association au secours du Sud de l’île de Madagascar

0
823

MADAS, tel est le nom d’une toute nouvelle association familiale qui vient de voir le jour sur la commune de Pérouges. Son but est d’aider une région située au sud de Madagascar à se développer. Afin de récolter des fonds, elle propose des cours hebdomadaires de danses afro-cubaines au Refuge de Rapan. Une activité à l’arrêt suite au second confinement de novembre. Reportage.

Dernière née des associations pérougiennes, MADAS qui veut dire Madagascar Aide au Développement Au Sud, a été fondée à l’initiative de la famille Crestey d’origine malgache et dont l’un des fils, Nicolas, réside le secteur de la Côtière depuis une quinzaine d’années. Ce dernier qui habite aujourd’hui Meximieux occupe le poste de secrétaire, sa fille Émilie, âgée de 15 ans, celui de présidente et son frère, Thomas, celui de trésorier.
Cette fratrie est issue du village d’Andranondambo qui se trouve au sud de la Grande Île, une région semi-désertique qui constitue l’une des parties les plus pauvres du pays. “MADAS a été créée pour aider les Malgaches qui habitent le Sud de l’île, une région différente de celle du Nord qui est plus touristique et développée. Cela fait deux ans qu’il n’est pas tombé une seule goutte de pluie dans cette région du Sud. Aussi, on aimerait déployer des projets de développement...

La suite est réservée à nos abonnés.

Abonnez-vous et accédez à tous nos contenus !

S'abonner

Déjà abonné ? Se connecter

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here