Le centre de vaccination de la plaine de l’Ain croule sous les demandes

0
376
L’espace cuisine de l’Espace 1500 d'Ambérieu a été reconverti pour permettre aux infirmières de préparer les doses à injecter

À Ambérieu-en-Bugey, on vaccine désormais “à tours de bras”. Les premiers jours de cette campagne démontrent en tout cas une adhésion importante de la population éligible à la vaccination.

Si le centre de vaccination d’Ambérieu a été officiellement déclaré ouvert le mardi 19 janvier, il aura néanmoins fallu attendre la journée du jeudi 21 janvier pour qu’il soit référencé sur les plateformes en ligne, notamment celle du ministère www.sante.fr. C’est à partir de ce moment-là que les habitants de plus de 75 ans du bassin ambarrois ont pu prendre un premier rendez-vous.
Une ouverture marquée par la venue à Ambérieu de Catherine de la Robertie, préfète de l’Ain, qui a procédé officiellement à cette inauguration en présence de Daniel Fabre, maire, des députés Damien Abad et Charles de la Verpillière, députés de l’Ain, Jean-Louis Guyader, président de la Communauté de Communes de la Plaine de l’Ain, Catherine Malbos, déléguée territoriale de l’ARS et des docteurs Bard et Pierre de Haas.
En lien avec l’Agence régionale de santé, une vingtaine de médecins libéraux et infirmières du secteur avaient pris les devants pour mettre au point une organisation adéquate.
De son côté, la Ville d’Ambérieu a mis à disposition l’Espace 1500 ainsi que du personnel communal qui s’occupe de l’accueil. Le centre de vaccination a été implanté dans la salle Bigot, avec la création de deux boxes et d’une zone d’attente. Cette salle dispose d’une cuisine attenante avec un réfrigérateur pour conserver les doses qui proviennent du centre hospitalier de Bourg-en-Bresse, acheminées par des navettes régulières.
La préfète, Catherine de la Robertie, a vivement remercié toutes les personnes qui ont contribué à la mise en place rapide de ce centre de vaccination en rappelant qu’il s’agit d’un véritable “défi logistique, technique et sanitaire”.

Déjà plus aucun rendez-vous avant la mi-mars

Sur place, il a été rappelé que ce centre de vaccination n’est pas là seulement pour quelques jours, et qu’il faudra en pérenniser l’organisation pour que cela perdure dans le temps. “La vaccination est notre espoir pour sortir de cette pandémie” ont tenu à bien souligner représentants de l’État et élus, qui espèrent surtout aujourd’hui qu’il y aura suffisamment de doses pour vacciner toutes les personnes qui le souhaitent. Actuellement le centre de vaccination ambarrois vaccine environ 100 personnes par jour., mais déjà, en début de semaine, plus aucun rendez-vous n’était accessible avant la mi-mars.

C’est parti aussi dans les EHPAD

Dans le même temps, la vaccination a débuté depuis le 7 janvier déjà auprès des pompiers, qui ont lancé leur propre campagne interne, et dans les EHPAD de l’Ain. L’objectif est de pouvoir vacciner le personnel et les résidants d’au moins 62 établissements publics et privés du département, d’ici le 3 février 2021. Si la logistique semble désormais de mieux en mieux assurée, c’est encore une fois la fourniture en vaccins qui sera déterminante pour répondre à la forte demande de la population. Si les doses arrivent en quantité suffisante, le rythme de vaccination va continuer à s’intensifier grâce à l’ouverture prochaine de deux nouveaux centres de vaccination, à Gex et Miribel.

Le Centre de vaccination de la plaine de l’Ain est situé à l’Espace 1500 (avenue Léon-Blum). Rendez-vous à prendre via internet sur : sante.fr ; maiia.com ; tel : 04-28-64-00-49. Vaccination gratuite du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 14h à 18h. Dans le cadre de la campagne de vaccination contre la Covid-19 et du calendrier vaccinal préconisé par la Haute Autorité de Santé (HAS), le centre de vaccination accueille pour l’instant les personnes de plus de 75 ans ou souffrant de pathologies particulières (sur prescription médicale). Les professionnels de santé et de l’aide à domicile de plus de 50 ans peuvent aussi y accéder.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here