Un taux de chômage qui grimpe de partout au dernier trimestre 2020

0
172
Dans l’Ain, le taux de chômage est passé de 5,6 % au second trimestre à 6,9 % au troisième trimestre 2020. Une hausse significative même si le département continue d’afficher l’un des plus bas taux de chômage du pays

Ce n’est plus vraiment une surprise. Malgré les dispositifs mis en place ces derniers mois pour freiner l’impact économique de la pandémie, l’augmentation du chômage paraît inéluctable. Les chiffres dévoilés par l’INSEE pour le troisième trimestre 2020 vont dans ce sens avec déjà des indicateurs qui de partout virent au rouge. L’Ain n’y échappe pas, accusant aussi une hausse franche du taux de chômage au cours du troisième trimestre 2020.

Il ne fallait pas s’attendre à un miracle. Les mesures de soutien apportées aux entreprises et aux salariés les plus impactés par la crise sanitaire ont évidemment leurs limites. Le chômage partiel a sauvé des milliers d’emplois de la destruction, mais pour combien de temps encore ? Et si pour l’instant ces dispositifs ont permis de contenir plutôt remarquablement bien l’envolée des faillites en 2020, la plupart des économistes s’accordent à admettre que le pire est malheureusement très certainement à venir. Les chiffres qui viennent d’être dévoilés par l’INSEE, témoignent que la situation a déjà commencé à se dégrader sérieusement en fin d’année 2020. Au troisième trimestre 2020, le taux de chômage atteint ainsi 9 % en France (8,8 % en France métropolitaine – données provisoires), alors qu’il était de 7,1 % au trimestre précédent. Aucune région, ni même aucun département de l’hexagone n’échappe désormais à cette tendance haussière du nombre de demandeurs d’emplois. En Auvergne-Rhône-Alpes, Au troisième trimestre 2020, le taux de chômage atteint 7,9 % contre 6,4 % au trimestre précédent. Dans le département de l’Ain, ce même taux passe de 5,6 % à 6,9 %, soit une variation de plus de 23 %, à peu près identique à celle de l’ensemble de la région, alors qu’en France ce taux d’évolution entre le second et le troisième trimestre est supérieur à 25,7 %. En région, c’est l’Ardèche qui affiche désormais le taux de chômage le plus élevé (8 %), mais très loin derrière les départements français les plus concernés par le chômage (hors dom), à l’image des Pyrénées Orientales ou de l’Hérault, qui accusent désormais respectivement des taux de chômage de 14 % et 12,4 %. Dans cette spirale, le département de l’Ain, même s’il n’échappe pas à la dégradation de la situation, se positionne toujours comme le 9ème département français avec le taux de chômage le moins élevé au 3eme trimestre 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here