Covid-19 : C’est parti pour la campagne de vaccination dans l’Ain !

0
531

Incontestablement, la campagne de vaccination s’accélère désormais. Dès cette semaine, les premiers vaccins sont administrés dans des Ehpad de l’Ain, à Bourg, à Péronnas mais aussi sur la Côtière, à Miribel. Une liste qui devrait s’étoffer très rapidement, conformément à la volonté du président de la république d’activer le processus. Près de 10.000 doses de vaccins sont ainsi attendues cette semaine dans notre département.

C’est parti. Lundi, la campagne de vaccination a officiellement débuté dans la région et le département de l’Ain commence également à déployer le dispositif sur son territoire. Ainsi, ce mardi 5 janvier, la Préfecture a dévoilé l nom de trois établissements qui débutent la vaccination cette semaine. Il s’agit de l’EHPAD les Jardins de Brou à Bourg-en-Bresse, de l’EHPAD les Ancolies à Péronnas, et de l’EHPAD Bon Séjour à Miribel. D’autre part, le centre hospitalier de Fleyriat, à Bourg-en-Bresse, a été désigné comme établissement “pivot” par l’Agence Régionale de Santé. Il a pour mission de stocker une partie des dotations de vaccins du département et de coordonner leur distribution auprès d’autres établissements. Le centre hospitalier de Fleyriat assurera, en outre,le rôle de premier centre de vaccination, ouvert dès jeudi 7 janvier 2021 pour les personnels libéraux et ceux qui ne pourraient pas être vaccinés dans leur propre établissement. D’ores et déjà, 10.000 doses de vaccins seraient en cours d’acheminement dans notre département et “dans la foulée, d’autres sites de vaccination seront rapidement déployés sur l’ensemble du département” précisent les autorités préfectorales. En priorité sont visées les personnes âgées dépendantes en Ehpad et unités de soins de longue durée ainsi que tous les personnels  de santé âgés de plus de 50 ans ou ayant des facteurs de risque, et notamment ceux en contact avec les résidents ou patients. La vaccination sera ensuite élargie rapidement aux pompiers et aides à domicile de plus de 50 ans, au contact de personnes fragiles. Il est rappelé que pour l’instant, le processus de vaccination est encadré par un protocole bien précis. Ainsi, chaque personne souhaitant se faire vacciner doit faire l’objet, en amont, d’une visite médicale permettant au médecin de vérifier son état de santé, de confirmer l’absence de contre indication. Il est également obligatoire de recueillir son consentement. Pour un certain nombre de résidents dépendants, le recueil du consentement nécessitera de se rapprocher de la famille afin d’obtenir une décision de leur part… G.R.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here