Des chefs épaulent les apprentis du CECOF pour offrir des repas aux Restos du Cœur

0
113
Chaque jour, deux chefs restaurateurs de l’Ain ont accompagné les jeunes cuisiniers afin de préparer des menus complets destinés aux Restos du Cœur

Durant trois jours en décembre, le Centre de formation des apprentis d’Ambérieu-en-Bugey a préparé 15 repas chaque jour à destination de l’antenne locale des Restos du Cœur Une action menée avec la participation de plusieurs restaurateurs de l’Ain. Explications.

L’idée de cette initiative revient à Laurent Gabeure, professeur de cuisine : “C’est simplement une façon de nous montrer solidaires de l’action des Restos du cœur, mais aussi des restaurateurs, en ces périodes difficiles. D’un point de vue pédagogique cela permet à la fois de promouvoir la restauration dans l’Ain, et de valoriser nos jeunes en formation” souligne ainsi Laurent Gabeure.
Pour coordonner les équipes durant trois jours et préparer ces repas, Laurent est secondé par François Tavernier formateur, et il a fait appel à plusieurs chefs restaurateurs de l’Ain. Ils sont deux chefs à venir ici chaque jour pour partager leur savoir-faire avec 4 apprentis chargés de cuisiner ces repas. Lundi, Benjamin Matinetti, de l’Auberge Lentaise, était ainsi derrière les fourneaux, en binôme avec Frédéric Leroy du restaurant “Le Pétrin” à Montagnat. Mardi, Frédéric Martin de “La Table Bâgésienne” et Eric Girardeau, de “La Croisée des Terroirs”, à Poncin, ont accompagné les apprentis. Enfin mercredi, c’était au tour de Marc Jocquel (“Le Petit Mézériat”) d’entrer en scène avec Nicolas Morelle (“Voyage des sens” à Vonnas). Les menus étaient évidemment différents durant ces trois jours, et ont permis d’apporter un peu de bonheur dans le quotidien de certains bénéficiaires des Restos du cœur.
À Ambérieu, au cours cette année 2020/2021, le CECOF n’accueille pas moins de 1.100 apprentis environ, formés en alternance dans plusieurs métiers : ceux de la fleuristerie (CAP-BEP fleuriste), les métiers de la vente et du commerce (CAP équipier polyvalent de commerce, Bac pro métier de la vente et du commerce-titre professionnel de vendeur commercial, BTS négociation et digitalisation de la relation client…), mais aussi les métiers de l’alimentation : CAP pâtissier, chocolatier, boucher, charcutier traiteur, boulanger… sans oublier les métiers de l’automobile, et tous les métiers de l’hôtellerie et restauration.
L’alternance permet aux jeunes de se former réellement et gratuitement et de préparer un diplôme en exerçant déjà un métier rémunéré. Ils partagent ainsi leur temps entre des cycles en entreprise et au centre de formation d’Ambérieu.
En 2019, 72% des jeunes ayant suivi des études en apprentissage de niveau CAP à BTS, avaient décroché un emploi sept mois après la fin de leur formation au CECOF.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here