Gilles Mortel revient sur son aide aux sinistrés des Alpes-Maritimes

0
221
Touché et affecté par le malheur et la détresse des habitants sinistrés, le buyatin Gilles Mortel a tenu à leur apporter son aide et son savoir-faire (photo DR)

Il y a quelques semaines, le journal Bugey Côtière faisait part de l’initiative de Gilles Mortel, artisan TP à Saint-Jean-de-Niost, avec la mise en place d’une collecte d’urgence à la Ferme de Pérouges pour aider les victimes de la tempête Alex dans les Alpes-Maritimes. Avec son matériel, ce terrassier de profession a participé bénévolement aux travaux de déblaiement et de sécurisation d’un village sinistré.

Après un trajet de 600 kilomètres au départ de Saint-Jean-de-Niost, c’est à Belvédère que Gilles Mortel a trouvé son point de chute, accueilli chaleureusement par la population locale et le maire de ce petit village perché du haut pays niçois. Se mettant aussitôt au travail, l’artisan TP buyatin mena sur place de nombreuses opérations comme le rétablissement de l’accès à la circulation sur des routes coupées aux écoliers et aux bétaillères redescendant les troupeaux de moutons depuis les alpages à cause d’importants éboulements mais aussi la reconstruction d’une route emportée par la rivière Gordolasque (affluent de la Vésubie) ainsi que le curage d’un fossé encombré par un éboulement causant l’inondation d’une maison en contrebas. Son initiative fut appréciée par les habitants qui lui ont alors témoigné toute leur sympathie. C’est fatigué mais avec le sentiment du devoir accompli que Gilles Mortel a regagné, il y a quelques jours, ses pénates.

Une tuile sur le chemin du retour

Malheureusement, sur le trajet pour rentrer, une péripétie de taille est venue contrarier ses projections financières les plus optimistes. En effet, la perte d’une roue, en plein trajet autoroutier, sur la remorque transportant sa pelle mécanique, a rendu la note de cette expédition plutôt “salée”. Contraint de laisser sa pelle sur Brignolles, il a dû déposer la remorque endommagée à Bourgoin où elle avait été louée. Louant une nouvelle remorque, il a dû ensuite retourner à Brignolles charger la mini-pelle pour enfin terminer son interminable épopée, rajoutant au passage 800 kilomètres aux 1.200 kilomètres prévus initialement. Son budget personnel se trouve par conséquent “plomber” par cet épisode impromptu. C’est pourquoi, cet entrepreneur au grand cœur lance un appel au plus grand nombre pour l’aider à payer ces frais imprévus. Les personnes qui souhaitent lui apporter leur aimable générosité peuvent le joindre au 06-07-50-12-49.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here