Sécurité routière : la Préfecture alerte sur des chiffres “alarmants”

0
238
Fin octobre, déjà 2.500 permis avaient été retirés dans l’Ain

Alors que petit à petit le réseau des radars automatisés se redéploie dans l’Ain, la Préfecture s’inquiète d’un bilan de plus en plus “alarmant” en terme de mortalité sur nos routes. Déjà, à fin octobre, le nombre de décès avait dépassé celui de l’année 2019 toute entière.

Y a-t-il eu un relâchement sur les routes ? Les derniers chiffres semblent en tout cas le confirmer, et la période de confinement de presque huit semaines au printemps dernier n’y aura finalement pas changé grand-chose, puisque même durant cette période on déplorait quatre victimes, et la mortalité est ensuite repartie encore davantage à la hausse. D’ores et déjà, on sait que le nombre de décès sur le réseau routier de l’Ain sera supérieur à celui de l’année précédente. Au 25 octobre 2020, on avait ainsi franchi cette ligne rouge, avec 35 morts au total, alors que sur toute l’année 2019 il y avait eu 34 victimes. La cellule sécurité routière de la Préfecture de l’Ain s’inquiète évidemment de cette évolution. À fin octobre, cela représentait huit morts supplémentaires par rapport à la même date de l’année précédente, donc au même rythme, le bilan pourrait s’aggraver de facilement dix décès supplémentaires. Le retour du confinement en cette fin d’année 2020, va inévitablement réduire le trafic routier, et pourrait donc contribuer à infléchir cette tendance, mais rien n’est moins sûr.

Retour des radars et contrôles renforcés le long des routes

Dans ce contexte, les acteurs de la sécurité routière se sont penchés plus précisément sur le profil des accidents et des victimes, afin de tenter d’en extraire des tendances de causalité. L’étude des statistiques routières fait ressortir deux profils de victimes de la route en nette augmentation cette année : 13 personnes décédées sur la route avaient plus de 65 ans, contre 6 à la même date en 2019. 7 victimes étaient conductrices de deux roues motorisés contre 4 à la même date en 2019. précise ainsi la cellule de communication du Préfet de l’Ain, qui s’inquiète d’autant plus avec les effets conjugués du changement d’heure et l’arrivée des conditions météorologiques hivernales : “Il est primordial que chacun redouble de vigilance à l’approche de l’hiver. Cette période du changement d’heure donne d’ailleurs lieu à une baisse de la luminosité plus tôt en fin de journée ; chaque année, à cette période, on assiste à une hausse significative du nombre d’accidents de la route, touchant principalement piétons et conducteurs de vélos”.
Dans ce contexte, il est donc annoncé que les forces de l’ordre poursuivront leurs efforts mèneront des opérations de contrôles sur les routes. Il est vrai que ces derniers mois, les représentants de l’ordre public ont été largement mobilisés par la crise sanitaire. D’autre part, les dispositifs de contrôles automatisés avaient quasiment disparu, victimes d’actes de dégradation, notamment lors des contestations menées dans le cadre du mouvement des Gilets jaunes. Mais depuis cet été, ces dispositifs sont de retour, les appareillages initiaux étant désormais remplacés par des radars tourelles, plus performants. Le réseau routier en compte désormais 13, et ce n’est pas fini.

Déjà plus de 2500 retraits de permis depuis le début d’année !

Enfin, les services de l’État s’alarment d’un autre phénomène tout à fait significatif d’un relâchement des comportements. Il n’y a jamais eu autant de retraits de permis que depuis le début de cette année. 2.500 automobilistes circulant dans l’Ain avaient ainsi vu leur précieux sésame suspendu ou retiré à l’issue des dix premiers mois de cette année 2020, soit une moyenne record de 250 retraits chaque mois. Excès de vitesse, conduites en état d’ivresse ou sous l’emprise de stupéfiants et usage du téléphone au volant sont des infractions souvent cumulées et constatées de façon récurrente par la Gendarmerie nationale sur notre territoire. L’an dernier dans le département de l’Ain, 2.550 permis avaient été retirés. Un nombre qui sera vraisemblablement revu à la hausse à l’issue de cette année 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here