Les Jeux et Jouets de la Tour : des jeux de société édités à St-Denis devenus objets de collection

0
248
Le jeu “Stock-cars” met en scène des écuries célèbres dans les années 50 : les Panthères, les Vampires, les Hercules, et les Ouragans.

Avez-vous déjà connu les Jouets et Jeux de la Tour St-Denis ? Cet éditeur de jeux de société était basé à Saint-Denis-en-Bugey dans les années 50. Aujourd’hui, pour les amateurs, ses créations sont devenues des objets de collection.

Avec la crise sanitaire et plus particulièrement durant la période de confinement, les jeux de société ont eu le vent en poupe. Chacun connaît, bien sûr, les jeux traditionnels tels que le Monopoly, le Trivial Poursuit, Puissance 4…mais il existe en réalité un nombre incalculable de jeux de société, dont certains assez anciens, datant des années 50 par exemple. À cette époque, les jeux et jouets chinois n’avaient pas encore envahi le marché français, et de nombreux petits éditeurs de jeux étaient présents dans la région. Dans l’Ain, l’un de ces éditeurs se trouvait à Saint-Denis-en-Bugey. Il s’agissait des “Jeux et jouets de la Tour Saint-Denis”. Ce nom fait évidemment référence à la tour carrée qui subsiste du château de Saint-Denis-en-Bugey. Le logo de la société représentait même cet édifice. Cette société était dirigée par un certain Philippe Ponsard. Juste après-guerre, il a ainsi inventé plusieurs jeux de stratégie. L’un, baptisé “Conquête de l’espace et guerre froide”, mettait en scène une ménagerie volante qui permettait à chaque joueur d’effectuer un voyage dans l’espace avec sa fusée interplanétaire et ses animaux. La lune était encore loin ! Les illustrations rappellent les romans de science-fiction de la collection d’anticipation du Fleuve Noir. Le jeu met en scène différents protagonistes : Hector, le rat français, l’écureuil anglais, la chienne russe Noirette et le singe américain Ham.
Autre création de cet éditeur de Saint-Denis-en-Bugey, un jeu de stock-cars d’après les courses américaines, qui mettait en scène des écuries alors célèbres dans les années 50 : les Panthères, les Vampires, les Hercules, et les Ouragans. Conçu sous forme de jeu de l’oie, ce jeu anime des petites voitures en plastique qui doivent arriver au but sans accrochage, ou sans prendre feu …
Le “Rallye-code” était un jeu plus classique mais à vocation culturelle, puisqu’il permettait de connaître les plaques minéralogiques françaises.
Il y avait également le Loto Japonais. Un jeu qui pourrait n’être qu’un classique jeu de loto, cependant il avait son originalité, avec ses tuiles hexagonales. Pas grand-chose de Japonais cependant en dehors du titre, puisque les illustrations sont tirées de fables de la Fontaine.
Il existe d’autres jeux des éditions de la Tour Saint-Denis : le Critérium des as, Paris et ses merveilles, Transcott, la Chasse aux fauves, avec des illustrations dignes de la période colonialiste de la France, le Voyage de Magellan, Aviatic-golf, un jeu de billard à bascule, ou encore les Perles Serilux. Parfois, on peut trouver certains exemplaires de ces jeux sur les foires, marchés à la brocante ou même aux enchères, lorsqu’ils ne sont pas encore tombés dans l’escarcelle des collectionneurs. Actuellement, l’un de ses jeux était ainsi mis en vente sur un site en ligne de ventes aux enchères.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here