Encore 17 suppressions de poste chez Signify, l’ex-Philips

0
1419
Depuis 2016, Philips Signify déserte petit à petit les locaux vendus à la Communauté de Communes de Miribel et du Plateau

Depuis quatre ans, les ex-salariés de Philips, à Miribel, sont de moins en moins nombreux. Année après année, les plans de licenciement se succèdent. Jusqu’à la disparition complète de l’entreprise sur la Côtière ?

On ne prend pas l’habitude des plans de sauvegarde de l’emploi. À chaque fois, c’est un nouveau coup de massue pour les salariés. À Miribel, sur le site de Signify, héritier de Philips, c’est le troisième plan du genre en quatre ans. En 2016, la direction décidait de la délocalisation de la production. 142 emplois étaient supprimés sur 255. En 2017, c’est la recherche et le développement qui étaient divisés par deux, avec 27 nouvelles suppressions de poste. Mi-septembre 2020 était annoncé un troisième plan engendrant 17 départs supplémentaires, principalement en recherche et développement et au laboratoire. Les négociations ont été entamées avec les représentants du personnel pour fixer les conditions de départ. Au début de l’année 2021, il devrait rester à peine une cinquantaine de salariés sur le site, si l’on prend en compte les 19 départs non remplacés de 2018 à 2020. Les salariés restants aimeraient savoir à quelle sauce ils vont être mangés. Car ils ne se font guère d’illusion : après avoir supprimé la production, une bonne partie de la recherche et le laboratoire, la...

La suite est réservée à nos abonnés.

Abonnez-vous et accédez à tous nos contenus !

S'abonner

Déjà abonné ? Se connecter

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here