L’hôpital privé voit désormais son avenir en plus grand

0
402
Un chantier de 22 mois pour plus de 8 millions d’euros d’investissements a été engagé

Ils étaient programmés en avril mais le programme a été complètement chamboulé par la situation. Les travaux d’extension de l’hôpital, privé d’Ambérieu-en-Bugey (HPA) ont bien débuté cette fois-ci. Un chantier qui doit permettre à l’hôpital de gagner plus de 1200m2 de surface, dont une grande partie bénéficiera au service des urgences.

L’hôpital privé d’Ambérieu a entamé une nouvelle mutation. Depuis début septembre, des travaux d’agrandissement et de rénovation ont en effet été engagés afin de permettre à cette structure de mieux répondre à des besoins importants en matière de santé.
Le service des urgences sera ainsi agrandi de 650m2 et une surface de 450m2 bénéficiera d’une rénovation.
Parallèlement, de nouveaux bureaux de consultation vont être créés dans la continuité de la zone de consultation, avec 300m2 supplémentaires, et la création d’un nouveau circuit ambulatoire, d’environ 400m2 à l’étage. Appelé “fast-track”, ce qui signifie “voie rapide” en Anglais, cet espace sera relié directement au bloc opératoire par une passerelle, permettant de réorganiser le service ambulatoire.
Les deux zones de travaux, urgences et ambulatoire seront réalisées simultanément.
Il ne s’agit pas d’un chantier anodin, puisque les travaux devraient durer 22 mois pour un coût de 8.5 millions d’euros.
Ils s’inscrivent dans une logique de développement, le territoire d’Ambérieu, en zone de désert médical de plus en plus prononcée, étant soumis à une forte pression en matière de santé alors que la population continue de croître.
Pour rappel, l’hôpital privé d’Ambérieu (HPA) est né en 2015, de l’acquisition par le groupe C2S, de celle que l’on appelait alors encore “clinique mutualiste d’Ambérieu”. Ce groupe gère 16 établissements d’hospitalisation et 2 structures d’hospitalisation à domicile. En Auvergne-Rhône-Alpes, ce sont 8 établissements dont 3 avec des services d’urgences et un SSR spécialisé (soins de suite et de réadaptation), qui couvrent un territoire entre Grenoble et Le Puy en Velay.
HPA accueille des patients en court séjour, pour de la médecine, de la chirurgie en hospitalisation complète ou ambulatoire, de l’obstétrique et des urgences. L’hôpital assure également des prestations d’hospitalisation à domicile, pour les patients habitant sur son territoire d’activités.
Le groupe C2S, acteur majeur des cliniques privées, réalise un chiffre d’affaires annuel de 270 millions d’euros, il emploie 2900 collaborateurs, et 770 médecins libéraux, et il participe à l’accueil de 350 000 patients avec 2100 lits et places.
Pour sa part, en 2019, l’hôpital privé d’Ambérieu compte 95 lits, dont 80% en chambres individuelles, 22 places ambulatoires, 40 lits de chirurgie, 26 lits de médecine, 6 lits dans une unité de surveillance continue (USC), 8 lits dans une unité d’hospitalisation de courte durée (UHCD) amis aussi une quinzaine de lits de maternité, ce qui s’est traduit en 2019 par environ 800 naissances. À cela, il faut ajouter plus de 30 000 passages aux urgences par an et 797 sorties su SMUR (Service médicalisé d’urgences) en 2019. Enfin, l’hôpital est équipé d’un centre d’imagerie médicale avec un IRM scanner et équipement de radiologie, échographie et mammographie. Ces derniers mois, il s’est également inscrit pleinement dans le dispositif mis en place afin de détecter et accueillir les personnes victimes de la Covid-19, travaillant étroitement en lien, pour les cas les plus graves, avec des unités de réanimation à Lyon et Bourg-en-Bresse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here