Le chantier de l’Académie de Musique et de Danse se dégrippe

0
173
La livraison du chantier devait initialement avoir lieu en septembre

Des travaux retardés pour une extension livrée après les vacances de la Toussaint, un maintien des cours délocalisés et la gestion de la crise sanitaire : la rentrée est dense pour l’Académie de Musique et de Danse de la Communauté de Communes de Miribel et du Plateau (CCMP).

Deux informations majeures pour l’Académie de Musique et de Danse de la CCMP en cette rentrée 2020/2021 : la concrétisation de son extension et les conséquences du Covid. À ce sujet, Bernard Burlat, directeur de l’établissement, et Xavier Deloche, vice-président à la culture à la CCMP, ont organisé dernièrement un point presse. Sur les travaux, l’accueil est entièrement revu, l’auditorium légèrement agrandi sur le nord en plus de bénéficier désormais d’un sas “pour être plus confortable acoustiquement et éviter que le public entre de façon intempestive”, une loge type banque d’accueil est mise en place “pour être en présentiel au niveau du public sans que les personnes ne soient obligées d’aller dans les bureaux” et l’entrée passe directement par un sas. L’extension totale est de l’ordre de 350 m2, ces modifications impactent les deux grandes salles collectives et les trois salles de cours individuels, ce qui les rend indisponibles en l’état, et une nouvelle salle nommée “éveil musique et danse” va d’ailleurs être créée. Celle-ci sera réservée pour “les petits à partir de quatre ans en musique et en danse”. Bernard Burlat précise que les petits bénéficiaient déjà d’une salle pour l’éveil “en danse mais pas pour la musique”. A noter que le cours parent – enfant existe toujours, dans cette configuration il est possible d’accompagner son enfant dès l’âge de deux ans.
Une des conséquences du Covid, sur le chantier d’abord, suite au confinement, est le décalage de la livraison, initialement prévue en septembre. Dans l’attente, les cours sont délocalisés jusqu’aux vacances de la Toussaint sur le territoire : salle Utrillo à l’Allégro, les salles du club Rencontre-Amitié à Miribel, les salles des fêtes et du centre Artemis à Saint-Maurice-de-Beynost, la petite salle de réunion au siège de la CCMP. La rentrée qui suivra, les élèves intégreront les nouveaux locaux de l’AMD.
Xavier Deloche tient à souligner que “les équipes ont été remarquables pendant le confinement, on a pu continuer à faire des choses à distance de manière créative et c’est à leur honneur. Toutes les écoles de musique et conservatoires n’ont pas pu le faire”. Dans cette période, le numérique est à l’honneur, Facebook et Instagram participent à cela, trois défis ponctueront encore, numériquement, l’automne. Malgré la mise en pause des pratiques collectives, la baisse des inscriptions est modérée, passant de 719 élèves il y a un an à 654 élèves en septembre. Les consignes sanitaires sont strictement respectées, les masques imposés dans la plupart des pratiques avec les plus de 11 ans, même avec la chorale où la justesse de la voix est privilégiée à la puissance en raison du contexte, la distanciation sociale d’au moins un mètre est aussi respectée et si un cas était détecté, ce qui n’est pas le cas à ce jour, la traçabilité permettrait de connaître toutes les personnes qui auront été en contact avec le malade. Enfin nous pouvons compter sur le gouvernement pour nous amuser en ce contexte anxiogène avec, par exemple, les instruments à vent : pour les mêmes enfants, la pratique est interdite dans les écoles car l’Éducation Nationale ne l’autorise pas, elle est autorisée à l’AMD car le Ministère de la Culture le permet…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here