À la rencontre du safranier de la Dombes

0
2389
Bertrand Piccioli propose divers produits épicés au safran de la Dombes

L’or rouge ne pousse pas qu’en Orient… À Faramans aussi ! Bertrand Piccioli, producteur local, cultive des fleurs de crocus sativus pour en extraire les pistils de safran. Présent régulièrement sur les marchés du terroir des environs, ce safranier évoque sa passion pour cette épice rare et convoitée. Interview.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
J’ai 41 ans et j’habite Faramans depuis toujours. Je suis petit-fils d’agriculteurs. Jardinier à la base, j’ai été formé chez M. Valentin à Meximieux. Je travaille aujourd’hui à la ville de Saint-Maurice-de-Beynost où je suis jardinier agent de maîtrise. En fait, j’ai toujours été attiré par la nature.

Comment et depuis quand vous est venue l’idée de développer le Safran de la Dombes ?
Un jour, je me suis mis à bouquiner un article sur le safran. Je me suis dit : “pourquoi pas moi”. En 2015, j’ai monté un dossier à la chambre d’agriculture, j’ai créé ma structure et je me suis lancé dans le safran. Apiculteur récoltant, je développe aussi du miel à côté. J’ai des ruches sur Faramans, Saint-Éloi et quelques-unes sur Saint-Maurice-de-Beynost. Quand le safran...

La suite est réservée à nos abonnés.

Abonnez-vous et accédez à tous nos contenus !

S'abonner

Déjà abonné ? Se connecter

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here