Un nouveau gérant à l’épicerie

0
292
Bernard Escoffier passe la main à Yves Durand aux commandes du multiservices

La petite supérette de Saint-Jean-de-Niost a rouvert ses portes le 8 juin dernier avec un nouvel épicier, Yves Durand, qui succède à Bernard Escoffier. Rencontre.

Originaire de la Vallée d’Azergues et âgé de 57 ans, Yves Durand est donc le nouvel épicier du village. Cet habitant de Lyon, ancien responsable administratif et financier, prend la relève de Bernard Escoffier, tout jeune retraité, qui a officié 12 ans sur la commune. Désireux de “rendre service” et de “revenir à ses origines”, Yves Durand était en quête d’un multiservices en milieu rural. Le Vival de Saint-Jean correspondait parfaitement à ses attentes. “Je remercie Bernard Escoffier et la mairie de la confiance qu’ils m’ont témoignée. Sans eux, je serais peut-être parti ailleurs” confie l’intéressé, séduit à l’idée d’emménager très bientôt dans le nouveau centre village. “Avant de développer le commerce, il faut connaître son potentiel” confie cet homme plutôt discret qui aime le contact et mettre à l’aise ses clients. Multicommerce de proximité par excellence, son magasin alimentaire fait aussi office de Relais Poste, tabac, loto et jeux de grattages, dépôt de pains, de gaz… Et aussi de presse avec l’hebdomadaire Bugey Côtière en vente chaque jeudi. Celui-ci est ouvert tous les jours, sauf le mercredi, de 7h à 12h45 et de 15h30 à 19h30 ainsi que le dimanche matin de 8h à 12h30. “Les horaires risquent d’évoluer par la suite” précise ce commerçant franchisé qui, avec l’aide de son prédécesseur, prend peu à peu ses marques dans son nouvel environnement buyatin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here