Laurent Wauquiez vient rassurer la filière équine

0
269
Laurent Wauquiez est venu annoncer le plan de soutien de la Région à Miribel

Le président d’Auvergne Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, est venu annoncer le soutien de la Région pour la filière équine, durement touchée après la pandémie, au centre équestre Equ’Ain, basé dans le Grand Parc à Miribel. Pour autant, cela risque de ne pas être suffisant pour sauver la structure qui se trouve aujourd’hui en grande difficulté.

Laurent Wauquiez s’est rendu au centre Equ’Ain pour présenter le plan de la région AURA, première de France en tourisme équin et en activité équine, pour soutenir les activités de centres équestres. En préambule, une déambulation parmi les écuries et équipements du centre lui a permis de prendre la pose en caressant chevaux, chiens et admirant le paysage, de livrer quelques confidences avec une pointe de sincérité, comme lorsqu’il évoque son compagnon âgé de trente ans, un pur-sang, le tout en présence des conseillers régionaux aindinois et du conseiller départemental local.
Après ce tour du propriétaire, place aux annonces. Les centres équestres recevront une aide directe de 2.000 euros de la part de la région “pour venir en aide à la trésorerie, immédiatement”. “Notre estimation est d’environ 1.000 centres équestres amenés à faire une demande. L’objectif est que ce soit très simple, avec des délais extrêmement courts parce que c’est maintenant que les gens ont besoin de nous”. Sébastien Berthet, gérant d’Equ’Ain, a d’ailleurs confirmé la facilité pour remplir cette demande d’aide, déjà faite. En parallèle, un prêt à taux 0 avec un remboursement différé dans deux ans est mis en place. La région se porte garant du prêt, pour un montant allant de 3.000 à 20.000 euros. À noter que, pour les centres qui ont débuté leur activité en 2019, “on prendra en compte leur demande sans justifier perte d’exploitation”. Par ailleurs, la communication estivale de la région pour attirer des touristes mettra en premier plan l’attractivité équine du territoire.
K.P.

Retrouvez dans notre édition papier l’interview de Sébastien Berthet, gérant du centre équestre Equ’Ain, très inquiet pour l’avenir de sa structure

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here