Trois centres de consultation dédiés au Covid-19 dans l’Ain

0
1988

Les patients ayant des symptômes bénins du Covid-19 pourront désormais être accueillis dans des centres de consultation dédiés. Il en existe trois dans l’Ain, l’un d’entre eux est basé dans le secteur d’Ambérieu-en-Bugey et prêt à ouvrir si le besoin s’en fait sentir.

Peu à peu, les services de santé français s’adaptent à l’épidémie de Covid-19. Depuis la fin de semaine dernière, l’ARS et les représentants des personnels de santé ont décidé la mise en place une nouvelle organisation, avec notamment la création de centres de consultation dédiés pour les formes bénignes de la maladie. Quatre-vingt dix lieux – salles des fêtes, collèges, gymnases ou structure s’appuyant sur une maison médicale – ont été fléchés à travers la Région Auvergne Rhône-Alpes pour recevoir les patients.

Un centre de consultation prêt à ouvrir autour d’Ambérieu

Dans l’Ain, ils sont trois : un est ouvert et un second est prévu dans le Pays de Gex, le troisième prêt à être activé en fonction des demandes se situe dans le secteur d’Ambérieu. L’ARS ne communique pas la localisation exacte car il n’est pas question pour les éventuels malades de se rendre directement sur place. Ils doivent au préalable contacter leur médecin, qui décidera de les diriger le cas échéant. Aucun prélèvement de dépistage ne sera réalisé sur place, seuls des laboratoires agréés par l’ARS peuvent le faire. Les médecins s’organisent entre eux pour assurer la permanence.

Pas de visite au médecin sans appel au préalable

Les professionnels de santé de ville sont amenés à revoir leurs pratiques pour répondre à cette crise, avec la mise en place de circuits visant à éviter que les personnes infectées par le Covid avec des symptômes bénins ne viennent pas encombrer les services hospitaliers, mais aussi qu’ils ne soient pas en contact avec des malades souffrant d’autres pathologies. Pour cette raison, la téléconsultation, lorsqu’elle est possible, est privilégiée. Elle est prise en charge à 100 % par l’Assurance Maladie. Des créneaux dédiés aux consultations symptômatiques sont également mis en œuvre dans les cabinets, les centres de consultation constituant une arme de plus dans cet arsenal de possibilités. Avec toujours un même protocole : on appelle le médecin avant de se déplacer aux horaires d’ouverture des cabinets ou le 15 en dehors.

33 patients en réanimation ou en soins intensifs dans l’Ain

Selon le dernier bilan de l’ARS, en date du 2 avril, 2706 patients atteints du Covid 19 sont hospitalisés dans la région dont 700 en réanimation/soins intensifs. Au total, 404 personnes sont décédés dans les services hospitaliers d’Auvergne Rhône Alpes, soit 55 de plus que la veille, et 1.374 patients sont retournés à domicile, soit 181 de plus que la veille. Dans l’Ain, 105 personnes sont actuellement hospitalisées, dont 33 en réanimation ou soins intensifs, 14 personnes sont décédées et 62 sont rentrées chez elles.

S’ajoute à cela le bilan des EHPAD, avec un décès signalé en établissement dans l’Ain entre le 29 mars et le 1er avril, 66 résidents confirmés ou possibles, 1 hospitalisé, et 34 personnels confirmés ou possibles, répartis dans 27 structures du département. L’Ain semble relativement épargné par rapport à son voisin rhodanien, qui a enregistré  54 décès dans ses établissements. Au total, 103 décès sont recensés dans les EHPAD d’Auvergne Rhône Alpes. C.B.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here