Un espace Pierre Lamy inauguré pour simplement lui dire “merci”

Hommage

0
416

Jeudi dernier, une belle cérémonie a eu lieu en l’hommage de Pierre Lamy, disparu en 2018 et qui a laissé une empreinte indélébile au sein de la commune. Afin de l’honorer comme il se doit, une plaque commémorative a été dévoilée à l’entrée du stade de Rignieu. Ils étaient nombreux à être venus lui rendre hommage.

Difficile de ne pas percevoir l’émotion lors de cet hommage. Difficile aussi, il est vrai, de ne pas être respectueux de son oeuvre, de l’image qu’il a laissé. C’est à l’initiative de René Dulot, maire de la commune, qu’il a été décidé de commémorer cette figure locale qu’était Pierre Lamy. Un projet mené avec l’ensemble du conseil municipal mais aussi des membres de sa famille, qui se matérialise donc par la mise en place d’une plaque portant son nom au stade de Rignieu. Jeudi dernier, les applaudissements ont été nombreux et les souvenirs évoqués ont permis de se rendre compte de sa popularité à Rignieu. Lors des prises de paroles, l’une de ses filles, s’est émue de l’estime et la reconnaissance que chacun lui portait. “Papa avait l’art de créer, d’organiser, de rassembler, de fédérer et tout cela dans la simplicité. Tu vois papa, tu vis encore dans le cœur des personnes qui t’ont connu” a-t-elle déclaré. Pierre Lamy étant un véritable pilier dans l’animation de la commune, impliqué notamment dans l’organisation des bals. C’est en 1951 qu’il avait fait la connaissance de celle qui allait devenir son épouse, Marceline. Il fut à l’origine de nombreuses animations, telles que le banquet des classes, ou encore le festival international de folklore qui avait lieu tous les 5 ans à Rignieu de 1968 à 2013. Thierry Falconnier, président de la Fraternelle du Désert, a retracé son parcours, se souvenant notamment qu’en 1988, Pierre Lamy avait organisé le 4ème festival folklorique qui sera l’un des plus spectaculaires, pour le 40ème anniversaire de la création de la salle des fêtes. Mais bien avant, en 1976, il avait lancé avec Louis Beau, pour leurs 50 ans, le banquet des classes qui sera intégré à « la Fraternelle » en 1996. Sous son impulsion, les réalisations ont été nombreuses. Il a participé à la construction de la future salle de réunion au stade. En 1987, il a créé, non sans difficultés, une école de musique inter-villages qui comptera jusqu’à 25 élèves et qui a perduré jusqu’en 1991. Pierre Lamy se retirera du conseil d’administration en 2016, mais il sera toujours présent et à l’écoute, et composait chaque année une chanson inédite et humoristique pour le banquet des classes. René Dulot a salué l’homme mais aussi le musicien : “Pierrot était à lui seul instrument de musique, et avait une voix diverse capable de chanter des cantiques à l’église et d’autres chants plus atypiques, comme les jardins du Trianon” Et plus généralement, il ajouta : “Pierrot a donné une certaine importance à ce hameau, et je pense qu’il a donné une certaine fierté aux habitants de vivre à Rignieu et d’en être originaires, il ne faut pas l’oublier. Et puis pour les gens de ma génération, dont Roger Cagnin qui a les mêmes souvenirs que moi, on se souviendra que Pierre Lamy avait un dynamisme incroyable”. Le maire a ainsi évoqué, non sans humour, des souvenirs communs de jeunesse, se remémorant en particulier la vogue qui se déroulait sur plusieurs jours : “le samedi soir, on allait au bal jusqu’à 3h du matin, puis le dimanche matin, il chantait lors de la messe, puis participait à la tournée des brioches, avant de retourner au bal le dimanche après-midi et conclure par un autre en soirée ! Autant vous dire que le lundi matin, de retour au pensionnat à Bourg, ma tête faisait boum-boum alors que lui, il pétait la forme ! Il incarnait un élément fort de notre jeunesse, alors pour rien au monde j’aurais voulu que sa mémoire ne s’efface… je m’en serais voulu, si je ne l’avais pas fait, et c’est une manière de lui dire merci”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here