Les grands axes de travail de “Vivons notre ville”

Elections municipales

0
444

Après la liste du maire sortant “Unis pour Ambérieu” c’est au tour de la liste de Rémi Christin, “Vivons notre ville”, de dévoiler le nom des colistiers et quelques projets pour Ambérieu.

Cette liste candidate aux Municipales ambarroises a travaillé sur un programme décomposé en 5 grands pour la ville, en s’appuyant notamment sur son enquête lancée sur Internet pour sonder les Ambarrois sur leurs besoins, pour faire d’Ambérieu une ville “durable et écologique”, “pratique”, “redynamisée”, “citoyenne” et “solidaire pour tous”.
Sur le plan du développement durable et écologique, “Vivons notre ville” veut maîtriser l’urbanisme et mettre en œuvre des critères verts et architecturaux pour les nouvelles constructions, maintenir et créer des espaces verts dans chaque quartier. Un plan “Propreté” est notamment prévu ainsi que la limitation de la publicité dans l’espace public. Pour fournir les cantines municipales, les circuits courts seront privilégiés et des critères environnementaux viendront aussi s’inclure dans les commandes publiques. L’un des programmes pluriannuels d’investissements sera consacré à matérialiser de pistes cyclables en ville.
Définition d’un plan de circulation et de stationnement en concertation avec les habitants, création de parking-relais extérieurs, d’un pédibus pour aller aux écoles, accès aux services publics pour tous et maintien de pôles de santé, plan de sécurité et de tranquillité publique… Ces projets feront d’Ambérieu une ville pratique d’après la liste candidate. Elle compte également sur la prise de la compétence Transports par la communauté de communes dans le cadre de la loi LOME pour rendre le TAM gratuit. Un plan pluriannuel d’investissements sur 10 ans sera consacré à la rénovation des voiries avec un ordre de priorité à définir pour les 5 premières années, et un numéro vert sera mis à disposition des habitants pour leur permettre de signaler tout problème sur le domaine public.
Pour redynamiser la ville, “Vivons notre ville” veut mettre en place un programme culturel pour la prochaine saison 2020-2021 et redynamiser le centre-ville en parallèle avec “Cœur de ville”, pour notamment agir sur les locaux commerciaux vacants, avec dans l’idée l’ouverture de commerces éphémères. Le rayonnement culturel de la ville s’appuiera aussi sur une amplitude plus importante des horaires d’ouverture de la médiathèque et sur la valorisation de son patrimoine historique, ferroviaire et aéronautique. Le soutien aux associations est aussi annoncé, avec notamment l’entretien des équipements sportifs et la création d’une soirée des bénévoles pour les mettre en valeur, à l’image de la soirée des sportifs qui était organisée naguère à Ambérieu. “Vivons notre ville” a aussi l’intention de créer un événement musical annuel de référence. Mais outre le rayonnement culturel, Ambérieu devra aussi rayonner sur le plan économique en mettant en valeur ses entreprises et en accueillant de nouvelles.
Pour une ville “citoyenne”, Rémi Christin et ses colistiers veulent davantage impliquer les Ambarrois dans les prises de décisions municipales. Ce qui passera par la remise en place des comités de quartier et par la tenue de réunions avec les élus dans chaque quartier. La liste projette aussi de consacrer une part du budget 2021 à un appel à projet auprès des habitants. Les projets seront présentés publiquement et le lauréat sera désigné par vote pour bénéficier d’une dotation. Toujours pour impliquer davantage les habitants dans la vie de leur cité, une plateforme numérique sera lancée sur laquelle les Ambarrois pourront s’inscrire pour consacrer bénévolement du temps au service de la collectivité. La création d’un parcours “Ambérieu citoyen” présenté comme un dispositif pédagogique de citoyenneté, est aussi dans les projets pour sensibiliser tous les élèves d’Ambérieu.
Enfin pour une ville solidaire, “Vivons notre ville” veut penser à tout le monde, avec un accent particulier sur l’enfance et la jeunesse avec la mise en place d’une politique jeunesse pour les 12-26 ans et de la démarche “Ville des enfants”, un peu dans le concept de la “Ville amie des aînés”, pour adapter la ville aux plus jeunes. L’aide aux jeunes et publics en difficulté est prévue avec le soutien des associations caritatives, du CCAS et des acteurs sociaux, et aussi à travers le développement de logement d’urgence pour les situations critiques.
Pour la campagne électorale, Rémi Christin annonce une campagne de terrain, “au cœur des quartiers”. Plusieurs réunions sont prévues avec les habitants et la liste est également présente sur les réseaux sociaux, Facebook, Instagram et Tweeter. Elle compte également un site Internet, vivonsnotreville-amberieu.com, sur lequel son programme complet est consultable.

Les noms de “Vivons notre ville”

  • Rémi Christin (conseiller municipal, 29 ans, responsable de développement et communication dans une école spécialisée en environnement)
  • Marie Calendre (conseillère municipale, 56 ans, secrétaire administrative de l’Education Nationale)
  • Joël Guerry (conseiller municipal, 68 ans, ingénieur conseil en énergie et pollutions, retraité)
  • Claudie Quelin (60 ans, consultante RH)
  • Frédéric Lafayolle De La Bruyère (55 ans, chimiste EDF)
  • Catherine Pidoux (51 ans, enseignante)
  • Louis Desbonne (79 ans, retraité de la Protection Judiciaire de la Jeunesse)
  • Eveline Taint (63 ans, retraitée insertion par l’activité économique)
  • Didier Mille (66 ans, ancien militaire, comédien et metteur en scène) – Madeleine Grivet (73 ans, professeur des écoles à la retraite)
  • Lucas Gauthier-Lurty (18 ans, étudiant)
  • Patricia Indjenian (61 ans, sans profession)
  • Marc Khaldoune (39 ans, conducteur d’autocars)
  • Pauline Payre (33 ans, assistante maternelle)
  • Jean-Luc Guillot (59 ans, gestionnaire métropole)
  • Christiane Daronnat (61 ans, sans activité, ex-notaire)
  • Bruno Pascal (46 ans, agent de conduite SNCF)
  • Natalie Barbier (54 ans, adjointe technique territoriale)
  • Bernard Musset (67 ans, ancien employé EDF)
  • Colette Dalex (71 ans, retraitée éducatrice spécialisée)
  • Mathieu Frechet (29 ans, technicien de cinéma)
  • Evelyne Baillou (66 ans, agent de la Poste à la retraite)
  • Eric Clinch, (74 ans, ancien chauffeur)
  • Nadine Bonomo (53 ans, instructrice de marchés publics)
  • Philippe Malinge (55 ans, consultant-formateur en informatique)
  • Justine Agez (29 ans, chimiste)
  • Guillaume Foret (21 ans, dessinateur-projeteur)
  • Marie-Paule Romany (55 ans, auxiliaire de vie et sociale)
  • Benoît Monteagudo (43 ans, sans profession)
  • Leticia Hadjadj (49 ans, comptable)
  • Bernard Richard (65 ans, consultant)
  • Sandrine Rebelo (44 ans, assistante maternelle)
  • Denis Serale (61 ans, ingénieur retraité)
  • Christiane Gudet (64 ans, employée administrative)
  • Lucas Pastel (24 ans, commercial)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here