Marie-Céline Ray mènera la liste “Ensemble à Vaux”

Elections municipales

0
885

Journaliste indépendante spécialisée dans la santé et l’environnement, Marie-Céline Ray, 44 ans, habite à Vaux-en-Bugey depuis une douzaine d’années. Actuellement deuxième adjointe au sein du conseil municipal, c’est elle qui mènera la liste “Ensemble à Vaux” le 15 mars prochain.

Pourquoi vouloir aujourd’hui briguer la mairie de Vaux-en-Bugey ?
J’ai envie de continuer à m’investir pour Vaux-en-Bugey et de mener à bout les projets qui n’ont pas pu voir le jour pendant ce mandat, notamment au niveau de l’école, mais aussi dans d’autres domaines. J’ai voulu proposer aux Vauxois une liste sérieuse et motivée pour améliorer notre cadre de vie.
Vous avez participé en tant qu’adjointe au conseil municipal. Quel y était votre rôle ?
J’ai eu en charge l’école, la communication et le développement durable. Au début du mandat, j’ai mis en place les temps périscolaires (TAP) qui ont duré plusieurs années, avec des activités variées pour les enfants. Au niveau des bâtiments de l’école, nous avons rénové plusieurs salles et installé des vidéoprojecteurs dans les six classes. Côté communication, je gère le site Internet de la commune, la lettre d’information mensuelle et le bulletin municipal. Pour ce qui est de l’environnement, les deux principaux projets qui ont pu aboutir sont le passage au “zéro pesticide” et l’extinction de l’éclairage public une partie de la nuit. J’ajouterai que je suis également déléguée au Syndicat de Rivière Ain Aval et Affluents où je fais partie de la commission communication. Enfin, je suis aussi membre du CA d’ALEC 01 (agence locale de l’énergie et du climat de l’Ain), où je représente la commune.
Pouvez vous définir les grandes
lignes de votre programme ?
Nous voulons améliorer la démocratie locale en consultant plus souvent la population. Par exemple, concernant le secteur “Sous-Trozier”, nous voulons concerter les habitants pour réfléchir à l’avenir des terrains acquis par la commune. Le projet de résidence senior à cet emplacement est bloqué, c’est le moment de se demander ce que nous voulons vraiment faire. Pourquoi pas une petite résidence à condition qu’elle s’insère bien dans le paysage, mais beaucoup d’habitants m’ont dit aussi qu’ils aimeraient avoir un nouveau lieu de promenade dans le centre-village.
Nous voulons bien sûr travailler sur l’école, avec en priorité la sécurisation de ses abords. Il faut repenser ce secteur pour que les automobilistes soient mieux avertis qu’ils sont à proximité d’un établissement scolaire. J’aimerais aussi que nous nous rapprochions d’une autre commune pour disposer d’un agent de sécurité pendant quelques heures par semaine. Concernant les locaux de l’école, il faudra décider, au vu des effectifs, s’il faut construire un nouveau bâtiment. Actuellement les enfants manquent de place à la cantine et à la garderie, il n’y a plus de salle informatique et les ordinateurs vieillissent. Autre point important : les associations qui font la richesse et le dynamisme de notre commune. Nous serons à l’écoute de leurs besoins et nous serons ouverts aux nouvelles initiatives qui créent du lien entre les habitants.
Qui sont les membres de votre équipe et quelles sont leurs motivations ?
La plupart des candidats de la liste “Ensemble à Vaux” sont des membres ou d’anciens membres d’associations vauxoises. Ils ont entre 19 et 69 ans et proviennent d’horizons différents : nous avons deux ingénieurs, des retraités, un étudiant en BTS, une assistante de vie, un agent immobilier, un professeur d’arts plastiques, un technicien EDF… J’invite les habitants à venir à leur rencontre lors des rendez-vous citoyens que nous organisons dans le village pour discuter de notre programme et de l’avenir de la commune. Les prochains rendez-vous auront lieu le vendredi 21 février de 16h à 18h au Quart Cobloz à Vaux Fevroux, et le samedi 29 février de 10h à 12h dans la grande rue. Enfin, nous aurons une réunion publique dans la salle des fêtes le lundi 9 mars à 18h30.

Photo : Liste “Ensemble à Vaux” : Marie-Céline Ray. Journaliste. 45 ans. Jean-Marc Boeufgras. Ingénieur retraité. 62 ans. Annie Tholozan. Professeur d’arts plastiques. 57 ans. Geoffrey Dupont. Artisan créateur. 34 ans. Géraldine Chavanel. Assistante de vie à domicile. 50 ans. Bernard Humbert. Agent immobilier. 55 ans. Marie Thomas. Assistante d’experts en assurance. 39 ans. Stéphane Loisel. Technicien CNPE Bugey. 37 ans. Joëlle Froment. Retraitée. 69 ans. Alexandre Ynna. Etudiant en BTS. 19 ans. Sylvie Guichard. Agent d’entretien et de stérilisation. 48 ans. Edouard Lopez. Ingénieur en informatique. 61 ans. Sandrine Burtin. Professeur des écoles. 42 ans. Bernard Nogrady. Retraité. 68 ans. Myriam Chanet. Adjoint administratif. 59 ans. Bernard Chirol. Retraité. 64 ans. Céline Tissot. Viticultrice. 45 ans.
(absents sur la photo : Myriam Chanet, Bernard Nogrady et Bernard Chirol).


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here