Ciné Ma-Différence : les séances de cinéma pour handicapés débutent ce week-end

Handicap

0
121

Des séances “Ciné Ma-Différence” vont commencer à avoir lieu au Ciné Festival d’Ambérieu sous l’impulsion de l’Association Familiale. Il s’agit de projections adaptées au public handicapé, mais ouvertes aussi aux autres spectateurs dans un souci de mixité sociale.

Avec le partenariat de l’ADAPEI, du CCAS de la commune, du conseil départemental et du Ciné Festival d’Ambérieu, l’Association Familiale va mettre en place au cinéma des séances pour les personnes handicapées, avec le soutien du réseau national “Ciné Ma-Différence”. Avec cette action, il s’agit de proposer des séances pour que les personnes handicapées comme les autistes, les polyhandicapés et les porteurs de handicap psychique puissent eux aussi aller au cinéma et dans des conditions adaptées. Mais il était aussi hors de question de créer des séances réservées aux seuls handicapés afin de ne pas les ghéttoïser et pour mieux les inclure dans la société “ordinaire”. C’est pourquoi elles seront aussi ouvertes à tous les publics qui seront avertis que ces séances peuvent se dérouler de manière un peu particulière.

Des séances pour les personnes handicapées, mais pas que…

“Certains comportements dus au handicap peuvent gêner les spectateurs lambda” expliquait Aurore Fosset du réseau Ciné Ma-Différence qui accompagnera l’Association Familiale et ses partenaires dans la mise en place des séances “Ciné Ma-Différence” à Ambérieu. “Un rire décalé, une personne qui fait de petits bruits, une autre qui se balance… Les autres spectateurs peuvent mal interpréter ces comportements. Certains peuvent prendre ça comme de l’impolitesse et d’autres ne pas trouvent ça normal”. Malgré cette problématique potentielle, la volonté d’accueillir tout le monde en même temps est restée pour favoriser la mixité sociale. Les séances “Ciné Ma-Diffrence” qui vont commencer au Ciné Festival seront donc des séances ordinaires, ouvertes à tous, mais avec un accueil spécifique pour les handicapés et aussi pour les autres publics. Ce sont des bénévoles des associations partenaires de cette action, mais aussi des jeunes la Mission Locale, qui s’occuperont de cet accueil. Avant l’achat de la place de cinéma, ils préviendront les personnes du principe de la séance et que certains comportements pourraient sortir de l’ordinaire. Les spectateurs pourront ainsi faire leur choix, en la suivant ou non.
Un rappel du principe sera également fait dans la salle devant tous les publics afin de détendre tous le monde avant la projection, notamment les parents ou accompagnateurs des handicapés en mettant tout le monde à l’aise avec le principe. Pendant la séance, les bénévoles seront attentifs aux personnes handicapées qui auraient besoin de sortir, de se défouler un peu, etc. Leur accueil sera donc adapté pour être bienveillant et rassurant avec un public informé, ce qui évitera les regards lourds des uns sur les autres. Le cinéma aussi va s’adapter au public handicapé : il n’y aura ni pub ni bande-annonce avant la projection afin d’uniquement concentrer l’attention sur le film, le son sera aussi réduit car il peut gêner certaines personnes sensibles. Et avec les applications CDM Captions et Audio Everywhere, sous-titres et audio-description seront disponibles pour les personnes malvoyantes ou malentendantes, suivant les films cependant. Même les tarifs seront adaptés pour rendre le cinéma accessible à tous, avec des places à 4€ pour les -14 ans et à 5€ pour les + de 14 ans.

Des séances pour aussi apprendre à se connaître

Mais il ne faut pas croire non plus que les séances “Ciné Ma-Différence” se déroulent dans le plus grand des bazars. Le comportement de certains ados qui parlent fort, consultent leur portable ou se déplacent pendant la projection est beaucoup plus perturbant pour le spectateur qui veut voir son film tranquillement. Au contraire, ces séances sont plutôt sympas d’après Corinne Errard, la présidente de l’Association Familiale qui a assisté à une séance de “Ciné Ma-Différence”. “Je suis allée à Paris voir “La reine des neiges”. Les jeunes chantaient, se levaient et il y en a qui faisaient des ombres chinoises sur l’écran. Ça mettait une ambiance joyeuse ! Ce type de séance est très apprécié des enfants handicapés, certains se faisaient prendre en photo devant le cinéma. Et c’est aussi une vraie sortie en famille”.
La première projection “Ciné Ma-Différence” aura lieu au Ciné Festival d’Ambérieu le samedi 8 février à 14h30 avec le film “Le voyage du docteur Dolittle”. Suivra ensuite une séance par mois, toujours le samedi à 14h30.
Ce dispositif va s’inscrire dans la durée à Ambérieu. En apprenant aux uns et aux autres à prendre l’habitude de davantage se côtoyer, peut-être que cette action permettra aux handicapés de se rendre ensuite plus facilement à d’autres séances sans avoir à subir le regard des autres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here